Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

Surprise

surprise

L’élection de Donald Trump aux Etats-Unis a constitué bien évidemment l’évènement majeur du mois de novembre.

Les marchés actions, qui semblaient craindre fortement l’arrivée de Trump au pouvoir avant le vote, ont considéré, devant le fait accompli, qu’il s’agissait finalement d’une très bonne nouvelle pour les entreprises et donc pour la bourse.

Les perspectives d’une baisse des impôts des sociétés, d’un programme d’investissement dans les infrastructures ou encore d’une hausse des droits de douane ont fait remonter les anticipations d’inflation et de croissance. Cela s’est traduit par une hausse des taux longs, non seulement aux Etats-Unis, mais aussi en Europe où l’OAT 10 ans, par exemple, a touché les 0,80%. Nous avons également assisté à une remontée des actions qui ont retrouvé leurs plus hauts niveaux de l’année.

Si l’on peut s’attendre de la part de la FED à une hausse de ses taux en décembre, la BCE devrait-elle poursuivre sa politique très accommodante limitant ainsi les risques d’une remontée trop brutale des taux ?

Nous vous souhaitons de joyeuses fêtes.

12 décembre 2016 – Didier Jug

A lire aussi

bus stop 384617 640

La baisse des taux se fait attendre

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. (…)
skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !