Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

Retour de la volatilité

sea-859517_640

Le mois de septembre s’est distingué par un fort regain de volatilité sur les marchés.

Concernant les actions, le secteur de la tech américaine s’illustre habituellement par ses performances et stabilise l’ensemble de la cote. Toujours proche des niveaux de record absolu, le secteur a ce mois-ci subi de fortes prises de profits : -12 % pour le Nasdaq Composite du plus haut au plus bas du mois. Cela n’a pas rassuré le reste de la cote (-6,5 % pour le CAC 40 par exemple). Même les marchés obligataires, habituellement plus calmes, ont été particulièrement agités.

Les craintes d’un renforcement des restrictions sanitaires (dont le confinement), alors que le rebond de l’activité s’essouffle, ont globalement pesé sur les marchés. La probabilité d’une reprise en « K » diminue. En effet, la bonne tenue de certains secteurs (dont la technologie et la santé) pour la barre haute du « K » compense de moins en moins l’enlisement des autres secteurs correspondant à la barre basse.

A cela s’ajoute l’échéance présidentielle du 3 novembre prochain aux Etats-Unis, avec des sondages qui sont de plus en plus favorables à Joe Biden, moins pro-marché que Donald Trump. Par ailleurs, si le scrutin s’avérait serré, les deux candidats seraient prêts à le contester, faisant ainsi basculer le pays dans plusieurs semaines de fortes incertitudes. Pour ne rien arranger, début octobre, Trump a été testé positif à la Covid-19.

Sur les marchés obligataires, les disparités de qualité de crédit (investment grade vs high yield) se sont accentuées. Les primes de rendement des souches d’émetteurs de bonne qualité ont retrouvé, pour la plupart, le tapis.

A lire aussi

skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)
breathing-space-1318548_1280

Les marchés s’accordent une respiration post-rallye

Le mois de janvier s’est achevé sur une bonne note pour les grandes valeurs du CAC 40 qui a atteint son plus haut sommet… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !