Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

Le même schéma qu’en octobre

volatilite

En novembre, les marchés ont évolué selon le même schéma que le mois d’octobre, dans un contexte de volatilité au plus haut depuis 6 mois.

Sur les marchés actions, la baisse s’est poursuivie sur les places européennes tandis que les actions américaines ont réussi à rebondir. De nouveau, la grande majorité des fonds gérés activement est restée largement à la traîne de leur indice de référence. La poche actions des portefeuilles de nos clients n’a donc pas échappé à cette sous-performance. Cette dernière s’explique par des flux de sortie de capitaux d’investisseurs internationaux sur les fonds actions et obligations européennes. Ces rachats, observés depuis la rentrée, suivent une logique de désensibilisation aux risques afférant à l’Europe en particulier : la sortie du Royaume-Uni de l’UE, la crise des gilets jaunes en France et l’endettement public italien dont les issues restent très incertaines.

Sur les marchés obligataires, les spreads de crédit se sont encore nettement écartés. Sur le mois, le taux de l’OAT à 10 ans est passé de 0,69 % à 0,63 % quand les rendements d’emprunts d’entreprises ont augmenté.

3 décembre 2018 – Benjamin Frazer

A lire aussi

bus stop 384617 640

La baisse des taux se fait attendre

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. (…)
skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !