Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

Le grand stress

stress 391657 640

La BCE n’avait pas modifié ses taux directeurs depuis mi-septembre 2023. Le 6 juin dernier, comme attendu, elle les a abaissés de 25 points de base (bp). Pour le moment, deux autres baisses sont prévues d’ici à la fin de l’année.

Sur un an, les taux d’inflation ont sensiblement reflué, de +5,5 % à +2,5 % aujourd’hui en zone euro et de +4 % à +3,3 % aux Etats-Unis. Dans le même temps, les économies ont fait preuve de résilience tout en montrant dernièrement quelques signes d’essoufflement.

Sur les marchés obligataires, la normalisation des courbes de taux bat son plein. Alors que l’écart entre le taux d’emprunt d’Etat allemand (référence européenne) à 10 ans et celui à 1 an était négatif d’environ 100 bp il y a un an, il n’est plus que d’environ 60 bp aujourd’hui.

Le soir du second tour des élections européennes, dont les résultats confirmaient la forte poussée du Rassemblement National, Macron annonçait la dissolution de l’Assemblée nationale et donc la convocation à des élections législatives anticipées les 30 juin et 7 juillet.

Cette annonce a d’abord fortement grippé le marché des emprunts souverains français : l’écart de taux à 10 ans entre l’OAT et le Bund a bondi de 50 à 85 bp en l’espace de deux jours ; les segments du marché d’actions ont également reculé, les petites capitalisations ayant beaucoup plus souffert (-16,1 % pour le CAC Small) que les grandes (-6,4 % pour le CAC 40). Maintenant, à l’heure où nous écrivons ces lignes, entre deux tours, les investisseurs ont repris quelque peu confiance dans la mesure où la répartition des forces politiques à l’Assemblée nationale, telle qu’elle se dessine, ne fera émerger aucune majorité absolue.

Côté portefeuille, nous privilégions aujourd’hui l’exposition à des émetteurs hors de France. Les émetteurs français déjà présents en portefeuille représentent un risque faible, s’agissant toujours de grands groupes ouverts à l’international qui ne dépendent pas exclusivement de l’économie française.

A lire aussi

bceee

Veille de baisse des taux

Malgré des données d’inflation supérieures aux attentes en zone euro… (…)
bus stop 384617 640

La baisse des taux se fait attendre

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !