Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

La BCE augmente son programme d’achats

la_BCE2

Le mois de juillet a été marqué par l’issue du référendum en Grande-Bretagne et la sortie du pays de l’Union Européenne. Les marchés ont montré leur perplexité face à un événement d’une nature totalement nouvelle.

Dans un premier temps et jusqu’à la veille du vote, les marchés avaient anticipé un maintien dans l’UE. L’issue négative de la consultation fut donc une surprise qui a provoqué une chute sévère des marchés actions et, bien sûr, de la livre sterling. Toutefois, dans un second temps, l’incapacité à analyser précisément les conséquences, modalités et calendrier d’une sortie de la Grande-Bretagne de l’UE a entrainé un rebond des marchés.

Cela a été d’autant plus observé que la BCE, en augmentant son programme d’achats de dettes d’Etat et en achetant la dette d’entreprises privées bien notées, a entrainé les taux, déjà extrêmement bas, à des niveaux inconnus jusque-là. Ces achats ont d’ailleurs conduit les marchés obligataires dans une configuration très particulière avec des écarts de taux très importants entre dette bancaire et dette d’entreprise et, au sein de cette dernière, entre dette bien notée et moins bien notée.

8 août 2016 – Philippe Alter

A lire aussi

bus stop 384617 640

La baisse des taux se fait attendre

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. (…)
skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !