Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

La baisse des taux se fait attendre

bus stop 384617 640

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. Jérôme Powell a souligné que le manque de progrès dans la lutte contre l’inflation depuis le début de l’année, notamment dans le secteur des services, justifiait la prudence avant d’envisager une baisse des taux. Le fait qu’il dissipe les craintes de nouvelles augmentations des taux a par ailleurs été bien accueilli par les marchés.

Toujours aux Etats-Unis, des indicateurs d’activité économique moins dynamiques seront nécessaires pour achever la lutte contre l’inflation. Bien que l’économie américaine continue à afficher une vigueur notable, notamment dans la consommation intérieure, le secteur manufacturier semble moins robuste, comme en témoigne le passage de l’ISM manufacturier en zone de contraction. La récente enquête JOLTS, sur les offres d’emplois, confirme un relâchement du marché du travail. Les dernières inscriptions hebdomadaires au chômage sont plus hautes qu’anticipé et le taux de chômage passe de 3,8 à 3,9 %.

En ce qui concerne la zone euro, le triptyque conjoncturel croissance / emploi / inflation permettra des baisses de taux directeurs plus rapides. La BCE devrait les baisser dès le mois de juin. C’est ce qui explique l’élargissement du spread – écart de taux – entre emprunts d’Etat américains et européens.

Sur les marchés d’actions, les grands indices signent un mois de consolidation du fait de perspectives retardées de baisses de taux : -4,2 % pour le S&P 500 et -3,2 % pour l’Euro STOXX 50. Le taux de l’OAT à 10 ans termine le mois autour de 3,1% de rendement actuariel contre 2,9 % fin mars.

A lire aussi

skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)
breathing-space-1318548_1280

Les marchés s’accordent une respiration post-rallye

Le mois de janvier s’est achevé sur une bonne note pour les grandes valeurs du CAC 40 qui a atteint son plus haut sommet… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !