Humeur des marchés
Un focus mensuel sur le marché des obligataires.

Intérêt de la diversification géographique et de la couverture au risque de change

Interet-de-la-diversification-geographique-et-de-la-couverture-au-risque-de-change

Tout portefeuille concentré sur une seule zone géographique est exposé à la croissance de cette dernière.

Dans la poche actions d’un portefeuille, nous cherchons à réduire ce risque en sélectionnant des OPCVM actions investis sur tous les continents (hors pays émergents). Bien que libellés en euros, ces OPCVM peuvent toutefois présenter un risque de change, risque qui est compensé par leur très forte diversification sectorielle et géographique, chaque OPCVM étant composé de 40 à 100 valeurs.

La poche obligataire du portefeuille, quant à elle, ne supporte (quasiment) aucun risque de change, dans la mesure où elle n’est investie que sur des souches obligataires libellées en euros d’émetteurs.

L’évolution des marchés mondiaux durant l’été a confirmé la pertinence de cette philosophie d’investissement.

Les pays émergents (et leur devise respective) ont été très chahutés, tant sur leurs marchés actions qu’obligataires. A ce jour, la pollution générée par ces pays n’atteint pas, ou peu, les pays développés au regard de la tenue de leurs marchés.

Toutefois, dans le cas où cela se produirait, le portefeuille y serait préparé.

5 septembre 2018 – Benjamin Frazer

A lire aussi

bus stop 384617 640

La baisse des taux se fait attendre

Comme très largement anticipé, la Fed a décidé de maintenir ses taux inchangés. (…)
skis 1785285 640

Se positionner avant la baisse des taux directeurs

Les marchés d’actions et d’obligations signent un nouveau mois positif… (…)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !