Décryptages
Un glossaire financier qui vous explique de manière simple et concise les termes et concepts essentiels du monde de la finance

Dividendes

Le dividende est le revenu que peut distribuer une action – une part d’une entreprise. Il peut être payé en nouvelles actions ou en espèces et en une ou plusieurs fois par an. Son montant résulte de la décision des actionnaires de l’entreprise qui découle, en premier lieu, de la capacité de l’entreprise à réaliser des profits.

Décider de verser un dividende ou non, élevé ou pas, dépend intimement de la politique d’investissement de l’entreprise. En distribuant un dividende, elle ne réinjecte pas le fruit d’une partie de ses bénéfices dans son exploitation, ce qui peut, à terme, amoindrir ses espérances de croissance.

Par ailleurs, pour l’actionnaire, il convient de garder à l’esprit que, hors fiscalité, la perception du dividende est neutre : elle ne l’enrichit pas, et ne fait que transformer en cash disponible une partie de sa plus ou moins-value latente sur l’action. En effet, quand une action détache son dividende, son cours de Bourse baisse exactement du montant détaché (payé en dividende), toutes choses étant égales par ailleurs.

Alors quel intérêt ? En général, la plus-value de cession d’une action et le revenu (dividende) qu’elle détache sont traités différemment sur le plan fiscal. L’intérêt d’un dividende – haut, bas, voire inexistant – est donc relatif à la situation fiscale de chaque actionnaire. De plus, une rémunération basée sur les dividendes permet la non dilution des parts des actionnaires dans le capital.