Breakfast News | 5 mars 2021

Petite déception

Hier, l’intervention publique de Powell n’a pas égayé la journée des marchés. Le Dow Jones IA (indice des valeurs industrielles) a reculé de 1,1 % et le Nasdaq Composite (indice des valeurs technologiques) de 2,1 %. La déception vient du fait que le Président de la Fed n’a pas évoqué le récent bond des rendements obligataires. Les Bons du Trésor américains ont donc un peu regrimpé hier (1,53 % pour l’échéance à 10 ans).

Soutien des cours

Le pétrole n’en finit pas de monter : le baril de Brent (référence européenne) a franchi les 67 dollars, en hausse de 4,6 % hier. Malgré le fort rebond des cours sur les derniers mois, les 13 pays de l’OPEP et leurs dix alliés ont maintenu hier leurs quotas de production inchangés. De plus, l’Arabie Saoudite a une nouvelle fois surpris en maintenant sa réduction de production supplémentaire. La loi c’est la loi : une offre cadenassée pour une demande grandissante fait mécaniquement monter les cours.

A la diète !

En réponse à la très forte chute des résultats en 2020, les grandes entreprises françaises ont massivement rogné leurs dividendes. Ces derniers ont reculé de 42 % sur l’année, tous secteurs confondus. Pas d’inquiétude toutefois, cette diète n’est que temporaire. La majorité des sociétés du CAC 40 a déjà annoncé le versement de dividendes cette année. Un rappel qui n’est peut-être pas inutile : le dividende n’enrichit pas l’actionnaire ; il ne fait que « transformer » une fraction de la valeur de l’action en cash.

Nouvelles aides

Un an après le lancement des prêts garantis par l’Etat (PGE), l’Etat français a obtenu le feu vert de la Commission européenne pour accorder un nouveau dispositif de soutien aux entreprises. D’un montant de 20 milliards d’euros (dont 30 % garantis par l’Etat), il prendra la forme de prêts participatifs et d’obligations subordonnées : un moyen d’aider les entreprises à muscler leurs fonds propres et investir. La sélection des prétendants à cette nouvelle aide sera plus serrée que pour les PGE.

Dans le reste de l’actualité

Une première papale : le pape François va se rendre en Irak !

Amazon pourrait investir 1 milliard de dollars par an dans le football américain.

A horizon 2022, LCL devrait compter 1 350 agences contre 1 600 aujourd’hui.

Deliveroo compte s’introduire à la Bourse de Londres.

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

08h45 : balance commerciale (France)

14h30 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser