Breakfast News | 20 janvier 2020

Un plus bas de 29 ans

En 2019, l’économie chinoise a progressé de 6,1 % : une croissance au plus bas depuis 1990. On sait bien que la croissance réelle (i.e. hors manipulation) est en-dessous. Malgré tout, la tendance de fond est à la baisse depuis des années. En particulier en 2019, l’assainissement du secteur financier (restrictions sur les crédits bancaires) et la guerre commerciale avec les Etats-Unis (confiance des ménages et des entreprises en berne) ont pesé sur la croissance. Pour la stabiliser en 2020, les autorités comptent en partie sur la récente signature de la première phase de l’accord commercial avec les Etats-Unis.

La dérogation

L’an dernier, l’Espagne n’a pas réussi à réduire son déficit public. Pour la fin 2020, l’Europe, via le Pacte de stabilité, lui impose un déficit maximal de 0,5 % du PIB : une mission jugée impossible pour le nouveau gouvernement Sanchez qui hérite de coûteux mois d’instabilité politique et d’une conjoncture qui n’est pas au beau fixe. Il va donc demander à la Commission européenne une dérogation permettant d’afficher un déficit public de 1,1 % en 2020, puis 0,4 % en 2021 avant un retour à l’équilibre en 2022.

Le plan autoroutier italien

La concession des autoroutes italiennes à Autostrade per l’Italia (Atlantia) est remise en question depuis le drame d’août 2018 (chute du pont Morandi à Gênes). Une décision gouvernementale est attendue dans les prochaines semaines. L’exécutif est divisé entre le Ministre du Développement économique (M5S), favorable à la révocation de la concession, et le Parti démocrate, favorable à un compromis. Pour tenter de se racheter, Autostrade per l’Italia vient d’annoncer un plan stratégique de 7,5 milliards d’euros visant, pour 5,4 milliards d’euros, une hausse de 40 % de ses investissements pour la sécurité et la maintenance de son réseau autoroutier. Cela suffira-t-il ?

Le cinquantième

Demain, durant quatre jours, quelque 3 000 chefs d’entreprises, universitaires, dirigeants politiques, régulateurs et journalistes se masseront à Davos au 50ème Forum économique mondial. Le sujet le plus chaud sera le climat, c’est le cas de le dire… Malgré l’urgence, un bon vent d’hypocrisie devrait encore y souffler. Parallèlement, mercredi, Bruno Le Maire défendra devant le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, la mise en place précise d’une fiscalité des activités des géants numériques. Heureusement qu’entre deux bourrasques, les invités pourront se détendre dans une conférence « Pourquoi le rire est contagieux ».

Dans le reste de l’actualité

« La capsule habitée de SpaceX réussit un ultime test » (Les Echos).

Le procès en destitution du Président Trump débute demain.

Jean-Paul Gaultier annonce la fin de ses défilés de haute couture.

Calendrier macro-économique

Toute la journée : journée de Martin Luther King (Etats-Unis)

08h00 : prix à la production (Allemagne)

© Copyright - Investeam Design by O.L.C

Retrouvez toutes les actualités du jour, les lettres Perspectives, les points de vue de nos gérants sur leurs marchés, etc.

S'abonner

Retrouvez également nos Breakfast News sur nos réseaux sociaux

c07931774c
/wp-admin/options-general.php?page=olc-popup-disclaimer%2Femc2pdc-admin.php&lang=en
e17f8134d2
6604
1
Je confirme avoir lu et compris la totalité de ces informations juridiques.
Vous devez ticker la case et cliquer sur accepter.
Accepter
Refuser
https://www.investeam.fr/
yes
1

Disclaimer

Ce site est strictement réservé aux investisseurs qualifiés tels que définis par le décret n° 2004-1019 du 28 septembre 2004 relatif au démarchage bancaire ou financier.
Les informations disponibles sur ce site le sont à titre informatif exclusivement et ne peuvent en aucun cas constituer une offre de produits et/ou de services. Elles ne peuvent donc être considérées comme une offre, une recommandation ou une sollicitation d’achat ou de vente. Ce site s’adresse aux résidents français et a pour objectif d’introduire les activités d’INVESTEAM ainsi que les caractéristiques principales des produits et services.

Il est du ressort de l’investisseur d’obtenir les conseils adéquats avant toute prise de décision quant à l’existence ou non, pour les produits et services offerts, de restrictions à l’égard de certaines personnes ou dans certains pays. Aucun des produits et services décrits ne peut être proposé à un investisseur si la loi, de son pays d’origine, du pays qui lui est appliquée ou appliquée aux produits et services, le lui interdit.

L’information contenue sur le site investeam.fr n’a aucune valeur contractuelle. Avant toute prise de décision et action, INVESTEAM recommande de lire attentivement les PROSPECTUS d’information et, plus généralement, tous les documents tenus à disposition du public.
Les performances passées ne constituent en aucun cas une garantie des performances futures, ni une garantie du capital investi. Le lecteur de ces informations légales doit toujours rester conscient que tout investissement peut générer des pertes.

La présence de liens hypertextes vers d’autres sites ne saurait engager la responsabilité d’INVESTEAM quant à l’exactitude ou tout autre aspect relatif aux informations contenues sur ces sites.

INVESTEAM s’efforce de mettre à jour les informations contenues sur le site et de corriger toutes éventuelles erreurs ou omissions dès qu’elles seront portées à sa connaissance. Toutefois, INVESTEAM ne saurait garantir la complétude, la fiabilité ou la pertinence des informations ou données contenues sur le site ni que leur transmission ou transcription sur le site soit exempte de toutes erreurs ou omissions.

Par exception, le visiteur peut imprimer ou recopier des informations pour un usage strictement personnel. Tout autre usage est soumis à autorisation formelle préalable.

Conformément à la Loi du 6 janvier 1978 relative à l’informatique, aux fichiers et aux libertés, les informations communiquées par le visiteur ne sont pas diffusées à des tiers. Le visiteur dispose d’un droit d’accès et de rectification relatif aux informations le concernant à l’adresse suivante : investeam@investeam.fr. Ce site de droit français est soumis aux juridictions françaises et a pour langue officielle le français.

Accepter Refuser