Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Troisième webinaire, marchés français, homologues européens et change euro/dollar

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Et de trois !

Merci de vous être connectés, toujours très nombreux, hier, à notre troisième webinaire mensuel consacré aux marchés de taux. L’actualité est brûlante, entre la dégradation de la notation de crédit de la France, la baisse des taux directeurs de la BCE et la dissolution de l’Assemblée nationale décidée par Macron. Nous vous donnons donc rendez-vous le mercredi 3 juillet à 11h30 pour une quatrième séance ! Nous vous invitons à vous inscrire en cliquant sur la bannière dédiée en fin de newsletter.

Réactions en France

Les marchés français réagissaient hier à la convocation des électeurs à un nouveau scrutin législatif à la fin du mois. A chaud, on aurait pu s’attendre à des mouvements beaucoup plus erratiques que ceux observés. Le CAC 40 n’a reculé « que » de 1,35 % en clôture. Le compartiment bancaire a été particulièrement affecté : -7,5 % pour Société Générale, -4,8 % pour BNP Paribas et -3,6 % pour Crédit Agricole. Le taux à 10 ans de l’emprunt d’Etat français s’est envolé de 12 points de base (bp), à 3,24 %, un plus haut depuis novembre dernier.

En Europe

En toute logique, ce prochain scrutin législatif a davantage impacté les marchés français que leurs homologues européens. Ainsi, l’écart de taux (spread) entre les emprunts allemand et français à 10 ans s’est nettement creusé hier, passant de 49 à 55 bp. Sur les marchés d’actions, le DAX 40 et l’Euro STOXX 50 n’ont reculé respectivement que de 0,4 % et 0,7 %.

Sur le change

La baisse des taux directeurs de la BCE allait déjà dans le sens d’un affaiblissement de l’euro par rapport au dollar ; et ce prochain retour aux urnes en France ne fait que renforcer la tendance. La parité EUR/USD est ainsi passée de 1,087 jeudi dernier à 1,077 ce matin, ce qui ne va pas simplifier la tâche de la BCE. Bien sûr, nous aurons l’occasion d’en reparler.

Dans le reste de l’actualité

Le Qatar quitte le Conseil d’administration de Vinci.

Louis Dreyfus Armateurs va ouvrir son capital.

Calendrier macro-économique

08h00 : taux de chômage (Royaume-Uni)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !