Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon
  • Home
  • Breakfast News
  • CAC 40 sans tendance, taux détendus, pas de panique et à l’écart des émetteurs français

CAC 40 sans tendance, taux détendus, pas de panique et à l’écart des émetteurs français

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Première séance post-élections

Délicate à interpréter car volatile, avec un CAC 40 qui a culminé à +0,9 % en fin de matinée avant de clôturer en baisse de 0,6 %. Dans le même temps, les grands indices américains ont battu des records de valorisation historiques.

Sur les marchés obligataires

Hier encore, les taux français ne se sont pas tendus. L’Etat emprunte aujourd’hui autour de 3,12 % sur 10 ans, soit le niveau de taux de fin mai. De même, le spread avec l’Allemagne n’a pas retrouvé ses plus hauts de fin juin (85 points de base) et tourne autour de 60 pb aujourd’hui.

Un peu de volatilité donc…

… mais pas de panique : cette interprétation traduit ce qui était anticipé la semaine dernière, à savoir une Assemblée nationale difficilement gouvernable car sans majorité absolue. Il reste bien sûr des zones d’ombre, comme la nomination du nouveau Premier ministre ou encore le passage de certaines réformes par décret.

D’ici là

Comme souvent, le plus sage est de rester spectateur en tant qu’investisseur sur les marchés de taux d’intérêt. La profondeur du marché libellé en euros permet en effet de mettre entre parenthèses, le temps que la situation s’éclaircisse, les investissements sur des émetteurs français.

Dans le reste de l’actualité

BYD s’installe en Turquie pour percer en Europe.

En route vers la finale : allez les Bleus !

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !