Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 9 janvier 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

La Banque mondiale à son tour moins confiante

L’institution révise à la baisse ses perspectives de croissance mondiale, soit +2,9 % pour 2019 et +2,8 % pour 2020, et avance trois facteurs de risque qui pourraient davantage peser dans le tassement de l’économie. Le premier est le gonflement de la dette, surtout dans les pays pauvres où les dettes publiques dépassent aujourd’hui les 50 % du PIB contre 30 % en 2013. Le deuxième est la progression de l’économie dite informelle (hors contrôle des Etats) qui représente environ un tiers du PIB des économies émergentes et en développement. Enfin, le troisième est la pauvreté en Afrique sub-saharienne où le dynamisme de l’économie – facteur de lutte contre la pauvreté – est attendu en très faible progression (autour de +1 %) au cours des trois prochaines années.

La Chine convoite l’or à nouveau

Après plus de deux ans de diète aurifère, la Chine s’est remis à acheter des lingots en décembre. Selon la People’s Bank of China, Pékin en détient dans ses coffres 1 853 tonnes, se classant ainsi au sixième rang des plus gros détenteurs d’or mondiaux. Ces derniers, qui sont de loin les pays émergents (Russie, Turquie, Kazakhstan et Inde en tête), poursuivent leur politique de dédollarisation.

Le shutdown américain face à un mur

Aux Etats-Unis, on entre dans le 19ème jour de shutdown. Le record, enregistré sous la présidence Clinton fin 1995, était de 21 jours. Quelle conséquence ? L’administration tourne au ralenti avec environ 800 000 employés fédéraux renvoyés chez eux faute de pouvoir les payer. En s’exprimant de manière très solennelle depuis le Bureau ovale de la Maison-Blanche, Trump a changé la forme mais pas le fond : il a réaffirmé son inflexibilité sur le financement de la construction du mur à la frontière mexicaine pour quelque 5,7 milliards de dollars. De leur côté, les Démocrates ont, une nouvelle fois, exprimé leur refus catégorique par vidéo. L’impasse demeure.

Encore une année sympathique pour les actionnaires du CAC 40

Le titre est un peu racoleur au lendemain de 3 mois de baisse marquée des marchés actions. Mais, en 2018, après une belle année 2017, force est de constater que les entreprises du CAC 40 ont augmenté de plus de 12 % leurs dividendes et rachats d’actions. Elles retrouvent ainsi leurs niveaux de reversements de 2007. Total, Sanofi et BNP Paribas ont assuré à eux trois 33 % du volume global de reversement.

Dans le reste de l’actualité

« Après Apple, Samsung déçoit sur les ventes de smartphones » (Les Echos) et émet, pour la première fois en 4 ans, un avertissement sur résultats.

Faute de clients, l’unique restaurant naturiste parisien fermera ses portes le mois prochain.

Selon l’Insee, seuls 2 lycéens sur 10 quittent leur académie après avoir passé le Baccalauréat.

Une jeune britannique lance le défi « Januhairy » (un mois de janvier sans poil) sur Instagram, prônant la liberté de choisir de s’épiler ou non.

Calendrier macro-économique

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

11h00 : taux de chômage (zone euro)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

20h00 : Minutes de la Fed (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !