Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 novembre 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Une vraie remise au travail ?

Vendredi dernier, les chiffres de l’emploi américain se voulaient rassurants avec 531 000 nouveaux postes recensés en octobre, au-dessus des anticipations, et une révision à la hausse, par le Département du Travail, des créations d’emplois d’août et septembre. Ainsi, le taux de chômage atteint désormais 4,6 % (quasi-plein-emploi). A noter toutefois que ces chiffres n’intègrent pas la stagnation, depuis juin 2020, à 61 % de la proportion d’Américains qui ont un travail ou en cherchent (environ 63,5 % avant la pandémie).

« Cap ou pas cap ? »

Par l’intermédiaire d’un tweet le week-end dernier, Elon Musk s’est invité au débat public américain sur la taxation des plus-values latentes des « super-riches » (alors que le projet est finalement exclu du plan Biden !) Musk a osé créer un sondage sur son compte Twitter pour demander à ses followers s’il devait ou non vendre 10 % de ses parts dans Tesla et payer ainsi des impôts sur la plus-value réalisée : 3,5 millions de réponses plus tard, 57,9 % votaient « oui » ! Musk « accepte le résultat quel qu’il soit ». A savoir quand et sous quelle forme il s’exécutera…

Au plus haut de son histoire

En séance vendredi dernier, le CAC 40 a dépassé le seuil symbolique des 7 000 points, atteignant les 7 063 points en clôture au terme d’une septième journée de hausse consécutive, soit une série inédite depuis avril 2019 ! Toutefois, il est plus « juste » de considérer les performances du CAC 40 GR en termes de gross returns qui intègrent les dividendes au fil de leur détachement. Ce dernier indice évolue sur ses plus-hauts historiques depuis le 1er novembre et a dépassé les 20 000 points vendredi dernier.

Presque « rentable »

C’est encore un bien grand mot pour qualifier les derniers résultats trimestriels d’Uber. Mais voyons d’abord le verre à moitié plein : pour la première fois de son histoire, le groupe a dégagé un excédent brut d’exploitation ajusté positif de 8 millions de dollars. Maintenant, le verre à moitié vide : Uber a enregistré une perte nette de 2,4 milliards de dollars sur la période du fait de sa participation dans le groupe chinois Didi qui, à elle seule, accuse une perte comptable de 3,2 milliards de dollars. Par ailleurs, les prévisions de résultats d’Uber pour le quatrième trimestre ont déçu.

Dans le reste de l’actualité

Lime lève 500 millions d’euros pour renouveler sa flotte de trottinettes et de vélos.

Airbnb signe le meilleur trimestre de son histoire : +36 % sur le chiffre d’affaires et +280 % sur le bénéfice net.

McAfee pourrait être racheté pour plus de 10 milliards de dollars par plusieurs fonds de private equity.

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !