Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 novembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

La fonte de l’empire Trump

La toute dernière estimation de la fortune de Trump, réalisée par Forbes, fait état d’une perte de son patrimoine de 600 millions de dollars en 1 an, ce qui ramènerait sa fortune à 3,1 milliards de dollars. Marché immobilier en berne à New York, financement de sa campagne et entretien d’une image déplorable depuis son élection érodent son empire. La prochaine ouverture d’un magasin d’Ivanka, sa fille, renflouera peut-être les caisses de la famille.

Payer pour sortir du pays du soleil levant

Le niveau incroyablement élevé de la dette publique au Japon représente 250% du PIB national. La question de son remboursement est sans cesse remise sur la table par les politiques. La nouvelle taxe que Shinzo Abe compte instaurer consiste, comme en Corée du Sud et en Australie, à taxer les voyageurs sortant de l’Archipel, citoyens japonais comme touristes, pour un montant de 1 000 yens, soit 7,5 euros par billet de sortie ! Sur les chiffres de 2016, cette taxe aurait rapporté 300 millions d’euros sur les 24 millions de touristes et 17 millions de citoyens japonais ayant quitté le pays.

Pluie de néo banques

La néo banque britannique Monzo fait à son tour l’actu dans le secteur bancaire. Elle lève 80,5 millions d’euros auprès de Goodwater Capital, le spécialiste du paiement en ligne Stripe et l’investisseur Michael Moritz. L’obtention de sa licence bancaire en avril dernier va lui permettre de faire un bond, ne serait-ce que par la mise à disposition d’un compte courant pour ses 500 000 clients, alors que la plateforme ne fonctionnait que par carte prépayées jusqu’ici. Parmi ses concurrents directs en Europe, on retrouve l’allemand N26 (500 000 clients) et Orange Bank pour le marché français très bientôt.

La progression du prix du baril

Le baril de Brent de la mer du Nord a de nouveau dépassé un sommet hier, s’échangeant à plus de 64 dollars, soit le niveau de mi-2015. La progression du cours de 42% depuis fin juin est un fabuleux catalyseur à la hausse des marchés d’actions. Plus généralement, la hausse des prix des matières premières au cours des derniers mois est un bon baromètre de l’accélération de la croissance mondiale et donc des entreprises et de leur valorisation en Bourse. La Bourse de Mongolie, important exportateur de matières premières, a crû par exemple de 65% sur cette seconde moitié de l’année. Plus globalement, les pays émergents profitent de cette hausse des produits de base. L’indice MSCI Emerging Markets progresse ainsi de +31% depuis le début de l’année.

Dans le reste de l’actualité

Nouvelle baisse de l’inflation en Russie, à 2,7% sur un an, un plus bas historique depuis la fin de l’Union soviétique.

Premier anniversaire pour Donald Trump et son accession à la tête de la plus grosse puissance du monde après le vote du 8 novembre 2016.

Un peu plus d’un an après le Brexit, le moral des Britanniques tient bon et dépasse même son niveau pré-référendum du 23 juin 2016.

Calendrier macro-économique

  • 08h45 : balance commerciale (France)
  • 16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !