Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 mars 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Super Mario is back

La BCE s’inquiète pour la croissance en zone euro. Elle a révisé ses prévisions pour 2019 à +1,1 % alors qu’elle prévoyait +1,7 % en décembre dernier. Hier, Super Mario en a pris acte à travers plusieurs annonces. En premier lieu, l’institution ne relèvera pas ses taux directeurs avant 2020. Elle lancera en septembre de nouvelles opérations de refinancement à long terme (TLTRO) des banques de la zone euro. Enfin, la BCE compte réinvestir la totalité du produit des obligations arrivant à échéance, acquises dans le cadre de son programme d’achat d’actifs, au moins jusqu’à sa première hausse des taux.

Quels effets sur les marchés ?

Dans l’immédiat, les investisseurs ont retenu la révision à la baisse de la croissance de la zone euro plutôt que le soutien monétaire de la BCE. En effet, après être légèrement monté en début d’après-midi (+0,37 % pour l’Euro Stoxx 50), le marché s’est dégonflé durant le reste de la séance pour clôturer à -0,48 %. L’euro, quant à lui, n’a cessé de baisser depuis la nouvelle : il a perdu plus de 1 % face au dollar (1 EUR = 1,12 USD).

Le nez long des Chinois

Les autorités chinoises mentiraient-elles ? De 2008 à 2016, le PIB chinois aurait été surévalué de 2 % par an (source : Institut Brookings). Depuis les années 90, les autorités centrales ont mis en place un système de notation de la performance de chaque province chinoise : qualité de la croissance, évolution du niveau de vie et progression des recettes fiscales. La crainte d’être écartés du pouvoir peut donc pousser les gouverneurs provinciaux à rapporter des chiffres en parfaite adéquation avec les attentes des autorités centrales.

Qui a peur de la Bourse ?

Selon un sondage Odoxa-LinXea, seuls 19 % des Français se disent prêts à investir dans des actions (en Bourse). 2018 n’a pas aidé… Première raison évoquée : la peur de perdre de l’argent (47 %) nourrie par le manque de culture financière. Seconde raison : le manque d’argent à investir (43 %), ce qui revient à se voiler la face quand on sait que le taux d’épargne des Français tutoie les 15 %, bien au-delà de la moyenne de la zone euro (environ 12 %).

Dans le reste de l’actualité

Dans le monde, les inégalités hommes-femmes « couteraient » 6 000 milliards de dollars par an (indice « Femme au travail » de Price Waterhouse Coopers).

A Paris, à l’issue du match PSG-Manchester United, un fan de Manchester a été poignardé par un chauffeur de taxi.

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

08h45 : balance commerciale (France)

08h45 : production industrielle (France)

14h30 : permis de construire (Etats-Unis)

14h30 : mises en chantier (Etats-Unis)

14h30 : créations d’emplois dans le secteur non agricole (Etats-Unis)

14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !