Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 janvier 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Theresa May retente sa chance

C’est la rentrée, il est l’heure de retourner dans la fosse aux lions pour la Première ministre britannique. En décembre, faute de soutiens, Theresa May avait décidé de reporter autour du 15 janvier le vote des députés sur l’accord de divorce avec l’UE. Aujourd’hui, les débats reprennent et rien n’indique que ce mois d’attente y changera grand-chose. La grande inconnue n’est presque plus de savoir dans quel sens ira le vote, mais plutôt de comprendre les conséquences d’un « no deal »…

Les Chinois et les Américains aussi

Cette semaine est également propice à la reprise des négociations commerciales sino-américaines. Ces dernières reprennent entre vice-ministres de chaque bord au Ministère du Commerce à Pékin. Si elles s’avèrent concluantes, de plus hauts fonctionnaires d’Etat s’y joindront. A ce jour, l’administration américaine parie sur la carte du ralentissement de l’économie chinoise qui pourrait inciter l’administration chinoise à accélérer la signature d’un accord entre les deux pays : le jeu du « qui résistera le plus longtemps » est en place !

Encore l’immobilier, toujours l’immobilier

Le marché de l’immobilier ancien s’impose en 2018 comme une nouvelle année record après celle de 2017. Toutes les régions de France ont enregistré un nombre de transactions plus élevé qu’en 2017. Les prix moyens ont baissé en Bretagne, en Centre Val de Loire et dans les Hauts de France. Paris, Lyon et Bordeaux deviennent si chères que l’activité ralentit. Le prix moyen du m² sur Paris est attendu à 9 650 euros le mois prochain (record). 2019 devrait être une nouvelle année haussière, mais moins soutenue.

La percée du « made in France »

Selon une enquête menée par le cabinet AgileBuyer et le Conseil national des achats (CNA), l’étiquette du « made in France » est désormais considérée comme un critère de décision majeur pour les acheteurs (53 % contre 31 % en 2017 et 16 % en 2016). Les secteurs d’activité les plus sensibles à ce critère sont l’agroalimentaire (78 %), les médias (71 %) et le luxe (64 %). Le critère importe encore peu au secteur de l’automobile (32 %). Au fil des ans, trois constats favorisent la tendance du « made in France » : la perte d’attractivité par les coûts du continent asiatique, le poids écrasant de quelques géants fournisseurs mondiaux avec qui il est impossible de négocier et, bien sûr, le regain d’intérêt des consommateurs pour ces produits.

Dans le reste de l’actualité

Carlos Ghosn s’est dit « faussement accusé et détenu de manière injuste » lors de sa première comparution devant un juge au Japon.

L’ATP lance sa première édition ATP Cup, un « Mondial du tennis » anti-Coupe Davis.

Selon un sondage IFOP pour le JDD, 77 % des Français sont favorables au rétablissement de l’ISF.

Jim Yong Kim, le Président de la Banque mondiale, démissionne à la surprise générale.

Calendrier macro-économique

08h00 : production industrielle (Allemagne)

09h30 : indice des prix immobiliers (Royaume-Uni)

11h00 : climat des affaires (zone euro)

11h00 : confiance des consommateurs (zone euro)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

16h00 : rapport JOLTS sur les nouvelles offres d’emploi (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !