Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 février 2024

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Confirmation

L’introduction en Bourse (IPO) de l’aéroport Venizelos d’Athènes (AIA) confirme le retour en grâce de la Grèce sur les marchés internationaux. L’Etat vient de vendre sa participation de 30 % pour quelque 785 millions d’euros. L’offre publique a été sursouscrite plus de douze fois. Cette situation en fait la plus importante IPO grecque en vingt ans. Dans le même temps, l’opérateur aéroportuaire germano-canadien AviAlliance à relever de 40 à 50 % sa participation dans AIA, et devient ainsi l’actionnaire majoritaire.

Des perspectives réjouissantes

En accueillant 28 millions de voyageurs (+24 % sur un an) et en ajoutant 69 destinations à son réseau (pour un total de 155), AIA a gagné ses galons d’aéroport international. Il compte désormais parmi les dix aéroports les plus fréquentés d’Europe. A cela s’ajoutent de bonnes performances financières : 477 millions d’euros de résultat opérationnel (+24,8 % sur un an).

Sanction Total-e

Quatrième poids lourd du CAC 40, le titre TotalEnergies faisait partie des plus fortes baisses de l’indice hier : -3,17 %. Le groupe a pourtant publié des profits nets record sur l’année passée (19,9 milliards d’euros, +4 % sur un an) qui se sont toutefois révélés en-deçà des attentes des investisseurs. La hausse du dividende de 7,1 % par rapport à 2022 et la confirmation de la poursuite de cette politique de distribution (40 % du cash-flow du groupe) n’ont pas non plus suffi à endiguer la baisse.

Une plus lourde sanction

Le réseau social Snap s’est effondré de 34,65 % hier en Bourse à la suite de la publication de ses résultats. Au dernier trimestre, le groupe n’a réalisé que 1,36 milliard de dollars de revenus contre une attente du consensus autour de 1,38 milliard. Sur l’ensemble de l’année, le chiffre d’affaires est strictement stable, à 4,6 milliards de dollars. Une stagnation dans un tel secteur ne pardonne pas, d’autant que le groupe n’est pas rentable : 1,32 milliard de pertes nettes en 2023 après 1,43 milliard en 2022.

Dans le reste de l’actualité

L’Espagne relève encore de 5 % le salaire minimum (+54 % en six ans).

Aux Etats-Unis, Warner, Fox et Disney vont s’associer pour créer une plateforme de streaming dédiée aux sports.

Calendrier macro-économique

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !