Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 décembre 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Peu d’intervenants

En l’absence de catalyseurs notablement baissiers ou haussiers – ces derniers sont visiblement anticipés – les séances boursières de ces derniers jours ne sont pas particulièrement dynamiques en volumes de transactions. Sur la semaine, les marchés européens (-1,2 % pour le CAC 40 et -1,4 % pour l’EURO STOXX 50) font toujours mieux que leurs homologues américains (-3,2 % pour le S&P 500 et -4,2 % pour le Nasdaq Composite, en euros).

Lâcher de lest

Les autorités chinoises viennent d’annoncer des allègements substantiels sur les restrictions sanitaires mises en place dans le pays. Un exemple, les cas positifs ne seront plus placés en centre de quarantaine, mais pourront se confiner à leur domicile. Également, la portée et la fréquence des tests seront réduites. Ces allègements sont salutaires pour l’économie chinoise : le pays vient d’enregistrer son pire chiffre d’excédent commercial (70 milliards de dollars, -8,7 % sur un an) depuis le printemps 2020.

L’emploi européen

Le niveau d’emploi dans la zone euro est supérieur de 2 % au niveau pré-pandémie. En Allemagne par exemple, le taux d’emploi des 25-54 ans (le cœur de la population active) atteint 86 %, soit son plus haut historique. Le marché de l’emploi est plus tendu qu’avant, avec 6,5 % de chômage, un plus bas de 30 ans. Le manque de main-d’œuvre étant souvent cité par les chefs d’entreprises, le rapport de force employeurs/employés s’inverse nettement dans certains secteurs, ce qui constitue un soutien pour la hausse des salaires (+5 % sur un an en moyenne) et donc un soutien de l’inflation. Le ralentissement économique devrait toutefois commencer à affecter négativement ce marché, ce qui constitue un bon point pour l’inflation.

Scandale financier

Wirecard est cette ancienne star des paiements électroniques allemande qui a fait faillite en 2019 pour « maquillage comptable » – un trou dans la caisse de 1,9 milliard d’euros avait trompé auditeurs puis analystes. Au terme de deux ans et demi d’enquête pénale, la justice allemande ouvre aujourd’hui le procès pour 100 jours d’audience. Le scandale se révèle être la plus grande fraude financière de l’histoire du pays.

Dans le reste de l’actualité

Celio reprend Camaïeu.

Cristina Kirchner, Vice-Présidente de l’Argentine, vient d’être condamnée à 6 ans de prison.

Hier, Bernard Arnault est, brièvement, redevenu l’homme le plus riche du monde.

Calendrier macro-économique

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !