Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 8 décembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le champion des recettes fiscales

Eurostat nous le confirme : la France est le pays où le taux de prélèvements (impôts et cotisations sociales) est le plus élevé de toute l’Union européenne. En 2016, il a représenté 47,6 % du PIB national. Le Danemark est juste derrière à 47,3 %. La moyenne de la zone euro est de 41,3 %. L’Irlande ferme le classement à 23,8 %. En baisse dans la plupart des pays de l’UE, ce taux a stagné en France l’an dernier. C’est sans surprise le financement de notre modèle social qui coûte le plus cher.

Eclaircie sur l’Allemagne

Martin Schulz, le leader du Parti social-démocrate (SPD) allemand, revient finalement sur la possibilité de créer une grande coalition avec la CDU de Merkel. Une rencontre est prévue la semaine prochaine à ce sujet. En attendant, Schulz, pro-européen, évoque la création des « Etats-Unis d’Europe » d’ici 2025. Ça va faire du boulot… et c’est Macron qui doit être content !

Bâle III, c’est fait

Le Conseil des gouverneurs du Comité de Bâle a signé l’accord sur la finalisation des règles de Bâle III, censées tirer les leçons de la crise financière. Entamées en janvier 2016, les négociations s’étaient éternisées des deux côtés de l’Atlantique, tiraillés entre les volontés de préserver les méthodes de calcul du niveau de risque des banques et d’assurer une juste concurrence entre ces dernières. Finalement, un seuil de fonds propres minimum a été accepté par tous. Pour les grandes banques européennes, ces exigences de fonds propres augmenteraient en moyenne de 15,2 %. L’autorité bancaire européenne (EBA) ne s’en inquiète pas car les banques ont jusqu’en 2027 pour lisser leur bilan. Autre volet de l’accord auquel la Fed a bien voulu se plier : la mesure commune du risque de marché présent dans le bilan des banques.

Brexit, un vendredi consensuel

May et Juncker ont trouvé un accord ce matin. Les citoyens de part et d’autre de la Manche conserveront les mêmes droits après le Brexit. Par ailleurs, la Première ministre britannique a assuré qu’il n’y aura pas de frontière dure entre le Royaume-Uni et l’Irlande. Quant à la note financière, le sujet avait déjà été réglé il y a plusieurs jours. Prochaine étape : les négociations commerciales !

Dans le reste de l’actualité

12 000, c’est le nombre de postes supprimés dans le monde par General Electric sur sa division Power, soit 20 % des effectifs de la branche.

1 000 dollars début janvier, 6 300 début novembre, 11 000 lundi, 16 000 aujourd’hui… Là, nous parlons du Bitcoin bien sûr.

12 milliards d’euros de contrats signés… Et là, du résultat de la visite express de Macron au Qatar.

5ème Ballon d’or remporté par un Ronaldo heureux d’égaliser le recordman argentin Messi.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : balance commerciale (Allemagne)
  • 10h30 : productions industrielle et manufacturière (Royaume-Uni)
  • 10h30 : balance commerciale (Royaume-Uni)
  • 14h30 : création d’emplois (Etats-Unis)
  • 14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)
  • 16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !