Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 6 septembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Jour de deuil pour le RSI

Edouard Philippe l’a annoncé hier. La disparition du RSI et le rattachement de ses cotisants au régime général sont actés pour le 1er janvier 2018. Cela s’accompagnera ensuite d’une phase transitoire de 2 ans pour digérer le tout. Pour compenser la hausse de la CSG de 1,7 point à venir, une baisse des cotisations maladie et famille est prévue pour les indépendants. En-dessous de 30 000 euros de chiffre d’affaires, l’exonération totale des cotisations sociales pour la première année suivant la création d’entreprise est également actée. Ce coup de pouce coûtera en l’état 200 millions d’euros. D’autres mesures telles que la modulation de ses cotisations (mensuelles ou trimestrielles) seront possible.

Nouvelle cession pour l’Etat actionnaire

L’Etat quitte peu à peu le navire Engie et cède à nouveau 4,1% de son capital pour 1,4 milliard d’euros. Avec une part ramenée à 24,55% du total. L’Etat détiendra donc significativement moins du tiers des droits de vote d’Engie requis par la loi. Cependant, grâce à la loi Florange, de nombreux titres Engie détenus par l’Etat passeront en droits de vote double et donc permettront à ce dernier de repasser au-dessus du tiers de contrôle. Déjà mis en œuvre en janvier dans les mêmes proportions, ce processus de cession est motivé par l’abondement à venir d’un fonds pour l’innovation et le financement de la recapitalisation d’Areva.

Investir dans son jeu favori

Il sera bientôt possible de détenir une partie du capital de Rovio, l’éditeur finlandais du jeu mobile Angry Birds ! L’opération se composera d’une offre publique de vente des actionnaires actuels et d’une émission de nouvelles actions pour 30 millions d’euros. Selon Bloomberg, la valorisation totale de l’introduction en Bourse s’élèverait à 2 milliards d’euros. Le chemin de la Bourse a donc été privilégié par ses dirigeants, après avoir refusé des offres de rachat dont celle de Tencent, numéro 1 mondial du jeu vidéo.

Le come-back de l’Argentine

Délaissée à raison par les investisseurs durant la crise de la dette et les scandales politiques, la Bourse de Buenos Aires – indice Merval – reprend des couleurs cette année et affiche une performance de près de 50% depuis le début de l’année. En comparaison, les marchés brésilien et chilien n’ont progressé que de 17 et 24%. La nouvelle dynamique introduite par le Président Macri depuis plus d’un an, mettant fin à l’interventionnisme massif du gouvernement précédent sous Kirchner et au contrôle des changes et des capitaux, a contribué au retour de la croissance au premier trimestre. Il reste toutefois un point noir : le retour politique de Christina Kirchner, tentant de briguer un poste de sénatrice au district de Buenos Aires… Pour l’instant, elle est à la traîne dans les sondages. Affaire à suivre !

Calendrier macro-économique

  • 14h30 : balance commerciale (Etats-Unis) ;
  • 15h45 : indices PMI composite et des services (Etats-Unis) ;
  • 16h00 : indice PMI non manufacturier de l’ISM (Etats-Unis) ;
  • 20h00 : Livre beige de la Fed (Etats-Unis).

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !