Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 6 novembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le coup de palais

Mohammed ben Salmane (MBS), fils préféré du roi et prince héritier du trône d’Arabie Saoudite, continue d’insuffler sa vision de l’avenir pour son pays. En parallèle des revirements stratégiques en cours visant à réduire la dépendance du royaume des recettes pétrolières, MBS a orchestré ce week-end l’arrestation d’une dizaine de princes, dont le richissime Al Walid ben Talal, cousin de MBS et 50ème fortune mondiale. Bien sûr, ce grand nettoyage vise notamment à lutter contre la corruption et, accessoirement, à consolider peu à peu le pouvoir de son promoteur.

On ne se lasse pas d’Apple

Encore un très bon trimestre pour Apple. L’exercice 2017 scellera son franc retour à la croissance, après la temporisation de l’année 2016. Par rapport au même trimestre l’an passé, le groupe enregistre des revenus en hausse sur toutes ses catégories de produits, à l’exception des iPads : +3% pour les iPhones ou encore +23% pour les services. Vendredi dernier, Apple a dépassé les 900 milliards de capitalisation boursière. Pour ce qui est du nouveau bijou, l’iPhone X, sa marge brute sera d’environ 38% et devrait conforter les chiffres de l’année.

La pire séance de son histoire

23% de baisse ! Vendredi dernier, Altice enregistrait sa plus forte chute en Bourse. Il faut dire que les résultats trimestriels ne sont pas au beau fixe. Si le chiffre d’affaires n’a reculé « que » de 1,8%, c’est surtout SFR Group, encore non rentable, qui pèse sur les résultats. Ce dernier continue en effet de perdre des clients malgré les investissements sur les contenus, notamment l’offre télévisée de sport. Ce trimestre, le groupe a été également pénalisé par l’évolution des taux de change. Enfin, les investissements dans les infrastructures, notamment dans son propre réseau de fibre, peinent encore à donner des résultats tangibles.

Recul des IPO à Londres

2017 reste une bonne année par rapport à 2016 pour les introductions en Bourse (IPO) sur la place londonienne. Cependant, les années fastes de 2013 et 2015 sont loin. Cette année, le Brexit y est bien sûr pour beaucoup. Les incertitudes liées au taux de change et au marché en général en découragent certains à coter leur entreprise. C’est le cas très récent d’Arqiva, groupe d’infrastructures de télécommunications, dont la cotation de 25% de son capital, soit 1,7 milliard d’euros, devait être la plus importante IPO de l’année sur le marché londonien. Bakkavor, grossiste alimentaire, a également reculé sur ce projet pour cause de forte incertitude.

Dans le reste de l’actualité

Le Président du Comité d’Organisation des JO 2024 a laissé entendre que le sport électronique – e-sport – pourrait figurer sur la liste des disciplines.

Pour la première fois en 15 ans, l’activité d’assurances de Berkshire Hathaway, le holding de Warren Buffett, devrait enregistrer une année négative, suite notamment aux 3 milliards de pertes causées par les ouragans.

Puigdemont s’est rendu à la police belge en Belgique et devrait retrouver d’ici peu ses confrères de l’ex-gouvernement catalan en prison en Espagne.

Pendant que House of Cards s’éteint, Stranger Things s’allume sur Netflix, le succès de la série originale fait un véritable carton.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)
  • 09h50 : indices PMI composite et des services (France)
  • 09h55 : indices PMI composite et des services (Allemagne)
  • 10h00 : indices PMI composite et des services (zone euro)
  • 11h00 : prix à l’import et à l’export (zone euro)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !