Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 6 mars 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Ça ne vole pas fort

Les unes après les autres, les compagnies aériennes asiatiques et européennes collent leurs avions au sol du fait des fermetures de frontières un peu partout dans le monde. Selon les dernières estimations de l’Association du transport aérien international (IATA), la perte de chiffre d’affaires du secteur se situerait entre 63 et 113 milliards de dollars. Le haut de fourchette de l’estimation reviendrait à une baisse du chiffre d’affaires de près de 20 %, ce qui mettrait en difficulté bon nombre de compagnies. Une chance pour le secteur : beaucoup dépendent de financements publics, ce qui, en période de crise, pourrait les maintenir en vie plus longtemps. En attendant, notre champion franco-néerlandais Air France-KLM patine : -11,25 % hier et -44,34 % depuis le début de l’année en Bourse.

D’autres victimes

Les valeurs bancaires sont également sous tension mais pour une raison différente : la baisse des taux directeurs des banquiers centraux un peu partout dans le monde. La BCE n’a pas encore réagi, mais cela n’a pas empêché le secteur européen de baisser lui aussi. Les titres Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole reculent respectivement de 10,94 %, 10,64 % et 7,47 % depuis le début de la semaine contre +0,96 % pour le CAC 40.

On en oublierait presque le Brexit

En ce moment, c’est un sujet de second plan. A vrai dire, les premières journées de négociation sur les futures relations entre le Royaume-Uni et l’UE ont débouché sur plus de questions que de réponses… Côté européen, Michel Barnier parle de « divergences très sérieuses » sur la concurrence, la justice et la pêche notamment. Plus que 10 mois (1er janvier 2021) avant la « vraie » sortie du Royaume-Uni de l’UE : tic-tac, tic-tac, tic-tac…

Éclaircie sur l’aciérie Ilva

En novembre dernier, ArcelorMittal jetait l’éponge pour racheter l’italien Ilva, en souffrance, dans le Sud du pays. Finalement, les deux parties sont parvenues à un accord cette semaine sur cette reprise qui constitue un enjeu pour le gouvernement italien. Rome s’engage notamment à financer le développement de technologies plus propres. L’accord est encore fragile et ne prévoit une conclusion qu’en mai 2022.

Dans le reste de l’actualité

Le canular du jour : des usines chinoises tournent à vide pour faire croire à une reprise de l’activité.

Un TGV a déraillé en Alsace à la suite d’un glissement de terrain sur la voie.

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

08h45 : balance commerciale (France)

09h30 : indice des prix immobiliers (Royaume-Uni)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

14h30 : créations d’emplois (Etats-Unis)

14h30 : taux de chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !