Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 6 juillet 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Un exemple…

… de secteur d’activité qui profite du redémarrage des économies : la production de matières premières, notamment de métaux de base. Ces derniers poursuivent leur envolée sur les marchés du fait de la tension de la demande. En France, cela profite à des entreprises telles que Aperam, ArcelorMittal ou encore Eramet. Cette dernière, qui réalise près de la moitié de son chiffre d’affaires dans le manganèse – utilisé dans l’industrie ferroviaire entre autres – enregistre depuis le début de l’année une hausse de son titre de 35 % (18,3 % pour le CAC 40).

Le couperet

Le week-end dernier, les autorités chinoises ont annoncé le retrait de Didi (le Uber chinois) des magasins d’applications mobiles. Le groupe venait tout juste de s’introduire en Bourse (IPO) aux Etats-Unis en levant 4,4 milliards de dollars. Il semblerait que cette sanction était connue de Didi avant son IPO : pas très fair-play pour les investisseurs… Cette décision de Pékin n’a pas tardé à affecter les autres géants de la tech chinoise. Alibaba, Baidu, JD.com, Tencent ou encore Meituan affichent des reculs de 2,5 à 5,5 % de leur cours de Bourse depuis le début de la semaine.

Pas de répit

Le déconfinement aurait pu faire faiblir le nombre de boursicoteurs américains et les montants investis. Que nenni ! Depuis le début de l’année, 10 millions de comptes ont été ouverts : c’est plus que durant l’année 2020 entière. Sur le seul mois de juin, 28 milliards de dollars ont été investis en Bourse : c’est plus que durant les mois de confinement de 2020. Enfin, 70 % de ces particuliers américains pensent que la Bourse va continuer à grimper, alors que seulement 44 % des professionnels partagent cet avis.

Fromage et dessert ?

Tout en prenant bonne note de l’accord trouvé à l’OCDE sur la fiscalité internationale, l’Union européenne (UE) entend maintenir son propre projet de taxe sur les activités numériques, communément appelée « taxe GAFA ». Bruxelles indique que cette dernière sera un complément à l’accord de l’OCDE, et donc compatible avec ce dernier. Cependant, l’aboutissement de la réforme fiscale dans l’UE nécessite d’obtenir l’unanimité des 27 membres. Or, rappelons que l’Irlande, membre de l’UE, s’est opposée à la signature de l’accord à l’OCDE ! Ce n’est donc pas gagné…

Dans le reste de l’actualité

ManoMano lève 355 millions d’euros pour devenir un leader européen du bricolage.

Bugatti va passer sous le contrôle du croate RImac.

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (Allemagne)

11h00 : ventes au détail (zone euro)

11h00 : indice ZEW du sentiment économique (zone euro)

15h45 : indices PMI des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI non manufacturier (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !