Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 5 octobre 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rebond d’octobre

Après la débâcle du mois de septembre, les marchés d’actions démarrent le mois en trombe : +4,2 % pour le CAC 40, +3,8 % pour le DAX 40 (Allemagne), +2,6 % pour le FTSE 100 (Royaume-Uni), +3,1 % pour le S&P 500 et +3,3 % pour le Nasdaq Composite sur la seule journée d’hier. On pourrait évoquer l’effet « nouveau trimestre » ou encore « rachat de positions vendeuses » pour avancer une vague explication de ce rebond, mais la vraie raison se situe dans le marché des taux d’intérêt.

Le marché roi

Le niveau et l’évolution des taux d’intérêt dirigent majoritairement le prix des actifs. Aux Etats-Unis, marché géographiquement roi, l’activité manufacturière a marqué le pas le mois dernier et le nombre d’offres d’emploi non pourvues a baissé. Ce qui signifie (1) que la politique monétaire de la Fed commence à avoir l’effet négatif recherché sur l’activité économique. (2) Et que la Fed pourrait alors infléchir sa politique et se montrer moins agressive dans son cycle de resserrement monétaire. C’est pour cette principale raison que les marchés rebondissent depuis le début de la semaine.

Sur un fil

Crédit Suisse rebondit fortement en Bourse depuis deux jours (+8,4 %). Outre l’effet « taux » décrit ci-dessus, il y a surtout, dans ce cas précis depuis le weekend dernier, la volonté de la banque helvétique de rassurer clients et investisseurs sur la robustesse de sa situation financière mise en doute. Rappelons que, depuis des années, la réputation de Crédit Suisse est entachée par des scandales tels que le hedge fund Archegos ou la fintech Greensill. Depuis le début de l’année, le groupe, affaibli par les failles et dérives de sa banque d’investissement et de la gestion de ses risques, perd plus de 50 % en Bourse.

Taux immobiliers

A fin septembre, selon la Banque de France, les taux moyens des crédits à l’habitat oscillaient autour de 1,72 % (hors assurance emprunteur), soit leur plus haut niveau depuis l’été 2016. C’est aussi une vive accélération par rapport à fin août (1,58 %). Le relèvement du taux d’usure – taux maximum auquel une banque a le droit de prêter – à un peu plus de 3 % début octobre devrait freiner le ralentissement de la demande, surtout chez les primo-accédants. Au sein de cette population, à fin juillet, les foyers « modestes » ne représentaient que 19,2 % de la production de crédits à l’habitat, contre 24 % trois ans plus tôt.

Dans le reste de l’actualité

Elon Musk est finalement prêt à racheter Twitter.

La liste des villes refusant de diffuser les matchs du Mondial au Qatar s’allonge.

L’Etat a déposé son offre pour retirer EDF de la Bourse.

Calendrier macro-économique

08h00 : balance commerciale (Allemagne)

09h50 : indices PMI des services et composite (France)

09h55 : indices PMI des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services et composite (Zone euro)

10h30 : indices PMI des services et composite (Royaume-Uni)

14h15 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

15h45 : indices PMI des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI non manufacturier (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !