Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 4 février 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le Messie

C’est visiblement ainsi que les Italiens et les investisseurs étrangers perçoivent l’acceptation de (Super) Mario Draghi, ex-Président de la BCE, de former un nouveau gouvernement en Italie. Le FTSE MIB (le CAC 40 italien) s’octroyait hier une hausse de 2,09 %. Parallèlement, les taux des emprunts d’Etat italiens se détendaient (-7 points de base à 0,58 % pour l’échéance à 10 ans). Mario Draghi remplacera Giuseppe Conte dont l’incapacité à ressouder une coalition l’a contraint à démissionner.

Le chantier

Vallourec, le spécialiste français des tubes pour l’industrie de l’énergie, a dévoilé hier un « accord de principe » avec ses principaux créanciers. La dette du groupe atteint aujourd’hui 3,5 milliards d’euros. 1,3 milliard d’euros de créances vont être converties en capital (en actions). Par ailleurs, 300 millions d’euros seront levés en augmentation de capital pour rembourser partiellement des dettes. Enfin, 170 millions d’euros de créances seront tout simplement abandonnées. Au total, l’opération vise à réduire de moitié l’endettement du groupe. La partie résiduelle sera renouvelée et rééchelonnée.

La story Amazon

Bezos lâche les rênes, comme développé dans notre lettre d’hier. C’est l’occasion de se pencher sur la croissance spectaculaire de ses activités en l’espace de près de 27 ans d’existence. En 1995, Amazon, à l’origine Earth’s Biggest Bookstore, n’est qu’une librairie en ligne. En 1998, il intègre CD, VHS, DVD et plusieurs autres biens de consommation sur une place de marché en devenir : prix bas et diversité des produits. Dans le même temps, il se développe considérablement en croissance externe grâce à l’endettement et son IPO. Il frôle la banqueroute avec l’éclatement de la bulle internet en 2001. En 2002, ça y est, le groupe enregistre ses premiers profits. La création de l’abonnement Prime en 2005 permet de fidéliser les clients et d’assurer des revenus réguliers. En 2003, il invente le cloud public, une innovation majeure. Il acquiert le Washington Post en 2013, puis crée son outil d’intelligence artificielle (Alexa) l’année suivante. En 2017, il met un pied dans la distribution physique en rachetant Whole Foods. En résumé, la courbe de son chiffre d’affaires global est exponentielle et ses résultats nets suivent. A l’occasion de sa publication pour le T3 2020, toutes ses branches ont encore connu des croissances à deux chiffres, hormis bien sûr la division « magasins physiques » qui baisse de 8 %.

S’alléger des poids lourds

L’allemand Daimler annonce l’introduction en Bourse (IPO) de sa division poids lourds et bus d’ici à la fin de l’année. Ce détachement va lui permettre de recentrer son activité autour des voitures haut de gamme. A cette occasion, le constructeur devrait être rebaptisé Mercedes-Benz, sa marque commerciale jusqu’ici. Pressentie depuis plusieurs semaines, cette restructuration a été appréciée par les investisseurs : le cours de Daimler clôturait hier à +8,9 %.

Dans le reste de l’actualité

Ladurée envisage d’ouvrir son capital.

Face au Nutella (Ferrero), Michel & Augustin (Danone) lance sa pâte à tartiner.

« Veolia retrouve l’ensemble de ses droits d’actionnaire au sein de Suez » (La Tribune).

Calendrier macro-économique

09h30 : indice PMI de la construction (Allemagne)

10h30 : indice PMI de la construction (Royaume-Uni)

11h00 : ventes au détail (zone euro)

13h00 : décision de la BoE sur les taux d’intérêt (Royaume-Uni)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

16h00 : commandes à l’industrie (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !