Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 4 décembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Un début de flexibilité de l’emploi

Si la bonne santé de la conjoncture joue un rôle positif dans le maintien de l’emploi, certains indicateurs sur les licenciements et le chômage tendent à dégeler peu à peu le marché du travail. Premier constat, les licenciements économiques ont tendance à baisser au regard des plans de sauvegarde de l’emploi (PSE) entrepris par les employeurs en baisse constante depuis 2015. Même constat sur les contrats de sécurisation professionnelle (CSP). C’est surtout le succès des contrats courts qui révèle une reprise des activités et une meilleure flexibilité du marché. En effet, en octobre, 26 % des inscriptions à Pôle emploi concernaient des fins de CDD ou de mission d’intérim, contre 2,2 % pour les licenciements économiques.

Un premier succès pour la Maison Blanche ?

Le Sénat vient d’adopter sa version de la réforme fiscale américaine. Les points de désaccord avec le projet de la Chambre des représentants portent principalement sur la fiscalité des particuliers. Concernant celle des entreprises, les deux chambres du Congrès semblent être sur la même longueur d’onde. Toutefois, la baisse du taux d’imposition des sociétés passera de 35 à 22 % et non 20 % comme avancé dans le programme présidentiel. Prochaine étape : réconcilier les deux versions du texte pour un vote définitif d’ici la fin de l’année.

Petits ajouts sur la réforme fiscale américaine

Si la loi est en passe d’être validée d’ici la fin de l’année, le texte comprend néanmoins deux paragraphes qui n’ont strictement rien à voir avec la fiscalité, mais qui pèseront dans les négociations finales. Le premier concerne la suppression de l’obligation universelle de s’assurer, une façon détournée de se venger de l’échec de l’abrogation de l’Obama care. Le second concerne l’ouverture de terres protégées de l’Alaska aux forages pétroliers et gaziers…

La journée du Brexit

May joue aujourd’hui à l’extérieur face à Juncker (Président de la Commission européenne) et Barnier (négociateur en chef côté européen). Il paraît que cette rencontre, qui se tiendra à Bruxelles, sera décisive et que des solutions seront trouvées sur les trois points phares du divorce : le chèque de sortie, le statut des résidents européens au Royaume-Uni et la frontière irlandaise.

Dans le reste de l’actualité

Les Elus ont refusé de voter le budget pour la construction du Grand Paris.

Les nationalistes corses remportent plus de 45 % des voix au premier tour des Territoriales, la droite fait 15 %.

Disney se remet dans la course pour acheter 21st Century Fox.

Calendrier macro-économique

  • 10h30 : indice PMI de la construction (Royaume-Uni)
  • 16h00 : commandes à l’industrie (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !