Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 4 avril 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Choose France

En 2018, les projets d’investissements étrangers en France, en augmentation de de 2 % par rapport à 2017, se sont élevés à 1 323, atteignant ainsi leur plus haut niveau depuis plus de 10 ans. L’effet Brexit est souligné : 33 % des projets proviennent d’outre-Manche. Il est encore trop tôt pour mesurer l’effet (négatif) du mouvement des gilets jaunes.

Le dynamisme des émissions obligataires

Depuis le début de l’année, le ton de nouveau accommodant des banquiers centraux a favorisé le retour des émetteurs privés (entreprises) sur le marché primaire (émissions d’obligations). Ainsi, au premier trimestre, un peu plus de 100 milliards d’euros ont été levés sur ce marché à travers le monde. Ce volume d’émissions est du même niveau que le premier trimestre 2017 (année record). « Selon l’indice Bloomberg Barclays, le coût de financement moyen des groupes européens de bonne qualité est tombé à 0,815 %, son plus bas niveau en quinze mois » (Les Echos). Pendant ce temps, le Bund et l’OAT à 10 ans rapportent respectivement -0,02 % et 0,39 %…

Une devise européenne à suivre

L’évolution du taux de change du franc suisse est un bon baromètre de la perception des risques afférant à l’UE et ses monnaies (livre sterling et euro). Devise refuge européenne, le franc suisse est, depuis le début de l’année, orienté en faveur d’un dénouement « correct » sur le Brexit (-4,6 % face à la livre sterling) et d’un statu quo sur l’euro (+0,5 %).

Les orientations des Family offices

L’Association Française du Family Office (AFFO) a réalisé un sondage auprès de ses membres. En 2018, les familles les plus fortunées ont privilégié les actions non cotées (21 %), l’immobilier (17 %), les actions cotées (16 %) et les produits de taux (7 %). En 2019, elles devraient se renforcer dans le private equity, conserver globalement leur allocation immobilière et réduire leur exposition aux actions cotées.

Dans le reste de l’actualité

Pour la quatrième fois, Carlos Ghosn a été arrêté au Japon sur de nouveaux soupçons de malversations.

Chicago élit pour la première fois une maire afro-américaine (Lori Lightfoot).

Calendrier macro-économique

08h00 : commandes à l’industrie (Allemagne)

09h30 : indice PMI de la construction (Royaume-Uni)

13h30 : compte rendu de la BCE sur sa politique monétaire (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !