Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 31 mars 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Tout roule aux Etats-Unis

Le pari de Biden – vacciner 100 millions d’Américains dans les 100 premiers jours de son mandat – est déjà battu. La campagne de vaccination s’accélère aux Etats-Unis et, très bientôt, toute la population pourra se faire vacciner. Hier, le baromètre de la confiance des consommateurs est ressorti nettement au-dessus des attentes. L’économie est bouillonnante. Conséquence sur les marchés, la hausse du dollar est très forte depuis le début de l’année : il gagne plus de 4 % par rapport à l’euro. Le rendement à 10 ans de l’emprunt d’Etat américain atteint 1,75 %, preuve que la crainte sur le vif retour de l’inflation, conséquence du vif rebond de la croissance, demeure.

Jackpot

Le vaccin Pfizer/BioNtech est un véritable succès. L’allemand BioNtech et son partenaire américain Pfizer prévoient d’augmenter la cadence de production de 25 % par rapport aux annonces de départ. Malgré les investissements massifs, BioNtech a réalisé en 2020 un résultat net de 15,2 millions d’euros (perte de 179 millions d’euros en 2019) pour un chiffre d’affaires de 482 millions d’euros (108 millions d’euros en 2019). Cette année, les revenus liés à la Covid-19 sont attendus à près de 10 milliards d’euros pour BioNtech. En Bourse, sa capitalisation a été multipliée par trois par rapport à l’avant-crise, à près de 21 milliards d’euros.

Le moment d’épargner

Selon l’Insee, pour 7 Français sur 10, le mois de mars 2021 est un « bon moment pour épargner ». Le solde – soustraction du nombre de réponses négatives au nombre de réponses positives – n’a jamais été aussi élevé ! Le coussin d’épargne des Français devrait donc continuer à croître ces prochaines semaines, au fil des nouveaux tours de vis sanitaires…

Le coup classique

Les agences de notation se font régulièrement épingler pour conflit d’intérêt. Le dernier en date était Fitch en mars 2019. Aujourd’hui, c’est au tour de Moody’s d’écoper d’une sanction de 3,7 millions d’euros répartie sur plusieurs de ses filiales européennes. La règle est simple : une agence de notation ne doit pas noter une société dès lors que l’un de ses actionnaires (détenant plus de 10 % du capital ou des droits de vote) détient aussi 10 % du capital ou des droits de vote de la société notée ou qu’il est membre de son Conseil d’administration ou de surveillance. Or, le capital de Moody’s est détenu à hauteur de 12 % par Warren Buffett (Berkshire Hathaway), lui-même membre du Conseil d’administration de Northern Powergrid, une société britannique de distribution d’électricité, elle-même notée par Moody’s.

Dans le reste de l’actualité

Il y a 132 ans, le 31 mars 1889, la tour Eiffel était inaugurée.

Benzema sera jugé en octobre dans l’affaire de la sextape.

« La rédaction de Science & Vie se vide de ses journalistes » (Les Echos).

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h45 : dépenses des ménages (France)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

09h55 : taux de chômage (Allemagne)

11h00 : indice des prix à la consommation (zone euro)

14h15 : créations d’emplois non agricoles (Etats-Unis)

15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !