Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 30 septembre 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

La macro de la veille

Aux Etats-Unis, la (dé)croissance de l’économie du deuxième trimestre a été publiée à -0,6 % sur un an, en ligne avec les attentes. En Allemagne, l’inflation a dépassé les anticipations : 10 % sur un an. La nuit dernière, un baromètre de l’activité industrielle de la Chine a légèrement surpris positivement : l’indice PMI manufacturier n’a pas poursuivi sa contraction.

Chute abyssale

Alors que le CAC 40 recule de 21 % depuis le début de l’année, à son plus bas niveau depuis février 2021, l’action d’ORPEA s’effondre de 21 % en une journée. Le groupe de maisons de retraite a publié ses résultats pour le premier semestre. Ils font état d’une lourde perte de 269 millions d’euros (dont 186 millions de dépréciations d’actifs) pour un chiffre d’affaires de 2 295 millions d’euros. Le second semestre ne devrait pas être réjouissant non plus. En Bourse, le titre perd 88 % de sa valeur depuis le début de l’année (-90 % sur cinq ans).

Au tour de la PBOC

Le marché des changes brûle ! La Banque populaire de Chine (PBOC) compte intervenir via les banques publiques du pays pour soutenir sa monnaie qui atteint un plus bas depuis 14 ans face au dollar. Il faut dire que l’écart de taux entre les deux banques centrales (Chine et Etats-Unis) ne fait que grandir. Mais « soutenir » sa monnaie n’est pas simple et des forces contraires interviennent : en vendant du dollar (en pratique, des obligations souveraines américaines) pour acheter du yuan, la PBOC va mécaniquement faire monter les taux américains (puisqu’elle se déleste d’obligations) et donc creuser encore l’écart de taux… En l’espace d’une semaine, trois grandes banques centrales (Japon, Royaume-Uni et Chine) se sont mobilisées face à l’instabilité des marchés et la dégringolade de leur monnaie (face au dollar essentiellement).

Démarrage en trombe

Dans un marché pourtant plutôt déprimé, Porsche a réussi son introduction en Bourse : 9,4 milliards d’euros ont été levés (12,5 % du capital total), ce qui en fait l’IPO la plus importante outre-Rhin depuis Deutsche Telekom en 1996. Le titre a clôturé sa première journée à 82,5 euros, soit son prix d’introduction fixé (haut de fourchette). Ce niveau valorise ainsi le groupe à 74 milliards d’euros, à quelques miles de la valorisation du groupe Volkswagen (76 milliards d’euros).

Dans le reste de l’actualité

Le fonds souverain saoudien lance une obligation « verte ».

Les billets à l’effigie de Charles III circuleront à partir de 2024.

Le relèvement du taux d’usure a été acté : 3,05 % sur les emprunts de 20 ans et plus.

Adieu Camaïeu : tous ses magasins fermeront leurs portes fin octobre au plus tard.

La Banque Postale AM va lancer une activité de private equity.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Royaume-Uni)

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

09h55 : taux de chômage (Allemagne)

11h00 : indice des prix à la consommation (Zone euro)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

14h30 : dépenses des ménages (Etats-Unis)

15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !