Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 30 novembre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Airbnb et consorts continuent de pleurer

Un amendement au projet de loi de finances rectificative va alourdir la taxe de séjour sur les locations d’appartements entre particuliers via les plateformes telles qu’Airbnb ou Abritel. Aujourd’hui, la taxe est fonction du classement du logement. Autrement dit, les hôtels la paient car ils recherchent le meilleur classement tandis que les particuliers évitent de se faire classer pour ne pas la payer. L’amendement va dans le sens du rétablissement de l’équité entre tous ces types de logement avec l’instauration, pour les hébergements non classés, d’une taxe de séjour comprise entre 1 et 5 % du prix de la nuitée, taxe qui sera reversée aux collectivités locales.

L’incroyable Bitcoin

La séance d’hier a illustré le danger afférant à ce type de sous-jacent qui a fait le yo-yo entre un plus haut à 11 300 dollars et un plus bas à 9 000 dollar, soit un écart de 10 % dans une même journée de cotation ! Au-delà du risque, c’est l’évolution du cours dans la durée qui est spectaculaire et, finalement, plutôt cyclique et prévisible. Un brin provocateur, osons l’apparenter au parcours boursier d’une firme pharmaceutique à (fort) potentiel. Il y a d’abord la première phase de recherche, souvent une traversée du désert ; pour le Bitcoin, ce sont les années 2009 (date de création) à 2013 pendant lesquelles seuls les concepteurs, amis et quelques investisseurs risquopiles y croient. Puis, la firme pharmaceutique entame la phase de découverte et de commercialisation ; de 2014 à 2016, le cours du Bitcoin oscille beaucoup mais globalement progresse vite à la hausse. Enfin, le produit arrive dans les rayons des pharmacies, devient incontournable et commence à être vendu via des canaux élargis (internet et autres) ; 2017 et certainement 2018 représentent cette phase pour le Bitcoin, tout le monde en veut. La suite ? Une machine à cash pendant des années, sans croissance forte, puis la création d’un générique par un concurrent… Pour le Bitcoin, il s’agira certainement d’être accepté en tant que monnaie à part entière, au même titre que le dollar ou l’euro. Son cours oscillera alors dans les mêmes proportions.

Euronext en marche

Autre évolution tout aussi intéressante, celle d’Euronext qui se trouve à un tournant de sa croissance grâce au Brexit. Pour 137 millions d’euros, le groupe – très peu endetté – s’apprête à accueillir un nouveau membre dans son modèle fédéral, la Bourse de Dublin, dont l’acquisition sera financée par la dette. D’après Euronext, dans un proche avenir, les entreprises cotées au Royaume-Uni pourraient être séduites par une IPO irlandaise en seconde cotation. Par ailleurs, la Bourse de Dublin est dotée des toutes premières plateformes de négociation de produits de dette au monde.

Résultats du Black Friday

Cette année, son succès ne s’est pas démenti, en particulier chez les acteurs du e-commerce comme Amazon. Cette période de soldes déguisées a connu un véritable raz-de-marée planétaire. Aux Etats-Unis en particulier, pour les seules journées de jeudi et vendredi, le montant des ventes en ligne a atteint 7,9 milliards de dollars – avec un panier de 335,47 dollars par consommateur – en hausse de 17,9 % par rapport à l’an dernier.

Dans le reste de l’actualité

Petite baisse de régime des dépenses des ménages français ce mois-ci, en repli de 1,9 %, mais rien d’inquiétant, Noël arrive.
Le Conseil constitutionnel valide la surtaxe sur les grands groupes pour compenser la suppression de celle de 3 % sur les dividendes.
Selon Challenges, 1 % des Français les plus riches détiennent 11 % de la richesse nationale (13 % pour les Allemands et 20 % pour les Américains).

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : indice des prix des logements (Royaume-Uni)
  • 08h00 : ventes au détail (Allemagne)
  • 08h45 : indice des prix à la consommation (France)
  • 09h55 : taux de chômage (Allemagne)
  • 11h00 : indice des prix à la consommation (zone euro)
  • 11h00 : taux de chômage (zone euro)
  • 14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)
  • 14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)
  • 14h30 : dépenses des ménages (Etats-Unis)
  • 15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !