Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 30 juillet 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

L’infatigable croissance américaine

Le bond de la consommation des ménages (+4 %) met fin au ralentissement du rythme de croissance de l’économie américaine constaté depuis mi-2017. La réforme fiscale y est pour beaucoup. Au deuxième trimestre, le PIB américain a progressé de 4,1 % après 2,2 % au premier trimestre ! C’est la plus forte hausse depuis 2014. L’exportation de soja américain a fortement participé à l’embellie de la croissance du PIB, boostée par l’imposition à venir de droits de douane supplémentaires sur cette matière première de la part de la Chine. Pour le moment, les ambitions de Trump ne sont pas défavorables à la croissance américaine.

Du mieux sur le front de l’investissement des entreprises

Alors que les prévisions tablaient sur un accroissement de seulement 0,3 à 0,6 %, les investissements des entreprises françaises ressortent en progression de 1,1 % sur le deuxième trimestre, après +0,1 % sur les trois premiers mois de l’année. La dynamique trimestrielle a été portée par les investissements en biens matériels, jusqu’ici figés par une production manufacturière en faible repli. La construction dans le bâtiment professionnel s’est aussi accélérée, favorisant l’investissement dans le secteur. Par ailleurs, l’investissement dans la robotique ne faiblit pas : un signe de régénérescence de l’appareil productif plus efficace pour l’avenir.

L’agriculture fait-elle partie de l’accord ?

Le calme n’aura été que de courte durée entre l’UE et les Etats-Unis. La conclusion de la visite de Juncker avait pourtant enthousiasmé les deux parties en fin de semaine dernière. Le lendemain, Trump se vantait d’avoir obtenu « l’ouverture du marché européen » aux agriculteurs américains ! Que nenni a rapidement rétorqué Bruxelles. Dans l’accord, le seul produit agricole dont il a été question était le soja. Retour à la case départ…

L’Allemagne bloque à nouveau un investisseur chinois

Berlin est mieux armé qu’en 2016, date de l’OPA mal venue du chinois Midea sur le fabricant de robots allemand Kuka, pour répondre aux ambitions capitalistiques chinoises sur le territoire allemand. Aujourd’hui elle passe devant la State Gride Corporation of China (SGCC), le plus grand gestionnaire de réseaux d’électricité au monde, pour racheter les 20 % d’un grand opérateur de réseaux de transport d’énergie allemand (50Hertz). Berlin va effectuer ce rachat via la banque publique KfW. Elle rachètera en fait ces parts au groupe belge Elia, propriétaire de 80 % du capital dont 20 % avait déjà été appréhendés par le même opérateur chinois en avril dernier. C’est donc la deuxième fois que SGCC se voit bloquée sur la montée au capital de 50Hertz.

Dans le reste de l’actualité

Jamel Debbouze aurait récemment refusé un poste de Secrétaire d’Etat.

Près de 20 ans après y être entré, le groupe M6 vend ses parts dans les Girondins de Bordeaux (football) au fonds d’investissement américain General American Capital Partners.

Twitter fait mieux que Facebook lors de l’annonce de ses résultats en chutant de plus de 20 % en Bourse vendredi.

Calendrier macro-économique

11h00 : climat des affaires (zone euro)

11h00 : confiance des consommateurs (zone euro)

14h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !