Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 30 août 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Bilan des aides

Le « quoi qu’il en coûte » français commence à être véritablement chiffré. De mars 2020 à juillet 2021, un filet de sécurité de 230 milliards d’euros de filet a été déployé. Le fonds de solidarité et le chômage partiel ont coûté chacun près de 35 milliards d’euros, et les prêts garantis par l’Etat (PGE) 140 milliards d’euros, sachant que ces derniers seront en partie récupérés puisqu’il s’agit de prêts. A cela s’ajoutent d’autres dispositifs, portant le total de la facture à 230 milliards d’euros, soit un peu plus de 10 % du PIB national.

Seulement le début de la fin

Ces mesures de soutien vont s’effacer à partir de ce mercredi et seront remplacées par des aides publiques sur-mesure, ciblées sur les secteurs les plus impactés par la crise. Ont participé de cette décision la croissance anticipée pour 2021 à 6 % et le « mur de faillites » qui a été évité. La fin de ces aides ne devrait toutefois être que très progressive dans la perspective des élections présidentielles de 2022.

Pari réussi ?

Annoncer un « tapering » (réduction des mesures de soutien monétaire) sans bousculer les marchés : c’est l’exercice que la Fed est en passe de réussir. Cela ne se fait pas en un discours, mais Jerome Powell l’a confirmé à l’occasion du symposium annuel de Jackson Hole. Il est favorable à une réduction de l’intervention de la Fed dans l’économie. A ce jour, la Fed injecte (rachète) 120 milliards de dollars (d’actifs) par mois. Powell n’a pas communiqué sur le calendrier, mais il est peu probable que la Fed réduise la voilure dès la prochaine réunion des 21 et 22 septembre. Il faudra probablement attendre novembre.

En zone euro

Du côté de la BCE, le Conseil de ses gouverneurs se réunira le 9 septembre. Au programme : ses nouvelles projections économiques trimestrielles et d’éventuelles prises de position sur la politique monétaire, bien que ce soit probablement prématuré. Pour l’heure, la BCE en est à la précision de son nouvel objectif symétrique d’inflation, afin de pallier un éventuel coup de chaud inflationniste sans avoir à remonter les taux directeurs illico.

Dans le reste de l’actualité

Paris à 30 km/h, cela commence aujourd’hui !

Le constructeur américain de pickups électriques Rivian va s’introduire en Bourse pour 80 milliards de dollars (espérés).

Calendrier macro-économique

Toute la journée : Summer Bank Holiday (Royaume-Uni)

11h00 : confiance des consommateurs (zone euro)

16h00 : promesses de ventes de logements (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !