Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 3 novembre 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Election day

La nervosité grandit dans les rues américaines et le camp républicain multiplie déjà les recours devant la justice pour contester une éventuelle défaite à quelques points près. La fin de journée et la nuit, heure française, risquent d’être particulièrement agitées sur les marchés. Pour le moment, ces derniers semblent avoir choisi Biden. La prédiction de l’indicateur Présidentiel du cabinet CFRA Research, basé sur l’évolution du S&P 500, le donne vainqueur. L’indicateur ne s’est trompé qu’une seule fois : en 1956 (réélection d’Eisenhower).

Pendant ce temps

L’activité chinoise continue à flamber. Plus précisément, l’indice des directeurs d’achats (PMI) du secteur manufacturier a atteint un record depuis janvier 2011. L’activité s’est constamment redressée depuis l’effondrement du début d’année. Et elle a encore des réserves de croissance, notamment du côté des exportations qui subissent l’impact de la seconde vague sur la plupart des partenaires commerciaux du pays.

Bravo à la France

L’austérité n’est plus vraiment tendance en ce moment, même pour le FMI. Hier, à l’occasion de sa publication d’étude sur l’économie française et ses perspectives, l’institution internationale a félicité le gouvernement français et son slogan de l’année « quoi qu’il en coûte ». Le FMI ne s’inquiète pas de la profondeur des déficits publics à venir et du risque sur la soutenabilité de la dette publique qu’elle engendre tant que la BCE reste très accommodante. Donc tout va bien !

Ryanair survole la crise

Après avoir notamment refusé des aides publiques pour faire face à l’effondrement de son activité, Ryanair continue de montrer qu’elle est en bien meilleure forme que ses concurrentes européennes. Au troisième trimestre, la compagnie aérienne irlandaise a été l’une des rares à afficher un résultat d’exploitation positif (10,8 millions d’euros). La grande flexibilité de ses coûts, les plus bas d’Europe, lui permet de mieux résister que la moyenne. Du côté de la trésorerie, Ryanair a de quoi voir venir avec ses 4,5 milliards d’euros en caisse.

Dans le reste de l’actualité

Dix jours après son lancement, l’application TousAntiCovid a été téléchargée 7 millions de fois.

C’est finalement Carrefour qui reprendre Bio c’ Bon.

Calendrier macro-économique

16h00 : commandes à l’industrie (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !