Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 3 février 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Incroyable mais vrai !

Ces dernières semaines, il y a des valeurs de croissance qui déçoivent plus ou moins et le paient cher en Bourse. Et puis, il y en a d’autres qui n’en finissent pas de ravir leurs actionnaires. C’est le cas d’Alphabet (Google) dont l’action a bondi de 7,5 % hier au lendemain de la publication des résultats annuels du groupe. En 2021, Alphabet a réalisé 76 milliards de dollars de profits, soit près de la moitié des profits enregistrés par les groupes du CAC 40 ! Ses ventes ont grimpé de 41 % (+88 % sur 3 ans) et ses profits presque doublé (+89 %). La division « pub » a largement nourri les résultats. La division « cloud » n’est toujours pas rentable, mais cela ne saurait durer, car c’est probablement un formidable relais de croissance.

Le discours de la BCE

La toute dernière statistique publiée par Eurostat – 5,1 % d’inflation en janvier sur un an en zone euro – n’est pas rassurante, sachant que le consensus s’attendait plutôt à une baisse du rythme de progression de l’inflation (4,4 %). Que va dire la BCE cet après-midi ?

Parcimonieusement

La référence européenne du baril de pétrole (Brent) se traite autour de 90 dollars, un plus haut depuis 2014. Sur un an, la hausse est de 55 %. Comme observé depuis plusieurs mois, l’OPEP et ses alliés, dont la Russie, ne rouvrent les vannes que parcimonieusement, dans un contexte où la consommation est au rendez-vous. En mars prochain, ils ne mettront sur le marché que 400 000 barils supplémentaires par jour, insuffisant pour répondre à la demande. La hausse des prix n’est donc pas surprenante, ni prête à être contenue, du fait des tensions en Ukraine, en Libye et au Moyen-Orient notamment.

Le temps des vautours

Le français Orpea, numéro un mondial des maisons de retraite, est dans la tourmente depuis plusieurs jours. Avec un cours de Bourse en chute de 56 % depuis le début de l’année, cette « proie » a très vite attiré les vendeurs à découvert (pariant sur la baisse des cours) professionnels, au premier rang desquels le britannique Marshall Wace et l’américain Tiger Global Management. À ce stade, plus de 4 % du capital d’Orpea est vendu a découvert. Par effet boule de neige, ces paris baissiers pourraient précipiter la chute du cours de Bourse du groupe.

Dans le reste de l’actualité

L’Allemagne interdit la diffusion de la chaîne Russia Today sur son territoire.

Une saisie record de 514 kg de cocaïne a été réalisée dans le port de Marseille.

Calendrier macro-économique

09h50 : indices PMI des services et composite (France)

09h55 : indices PMI des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services et composite (Zone euro)

10h30 : indices PMI des services et composite (Royaume-Uni)

11h00 : ventes au détail (Zone euro)

13h00 : Minutes de la réunion du MPC (Royaume-Uni)

13h45 : déclaration de politique monétaire de la BCE (Zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h30 : conférence de presse de la BCE (Zone euro)

15h15 : prise de parole du gouverneur de la BoE (Royaume-Uni)

15h45 : indices PMI des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : indice PMI non manufacturier (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !