Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 29 septembre 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

La stagflation

Conjuguant ralentissement de la croissance économique et hausse de l’inflation, la stagflation cristallise la majorité des risques qui pèsent sur les marchés ces derniers jours. Sur les actions, le CAC 40 et le Nasdaq Composite (indice des actions tech américaines) ont respectivement reculé de 2,17 % et 2,83 % hier. Sur les obligations, le rendement à 10 ans de l’emprunt d’Etat américain a dépassé 1,5 % en séance hier. Il était à 1,3 % il y a quelques jours encore. Le taux de l’OAT, l’emprunt de même échéance pour l’Etat français, a atteint 0,15 %.

En parallèle

Encore cette semaine, les banques centrales n’ont manifesté aucune volonté de resserrer rapidement leur politique monétaire. La Fed a indiqué que l’économie américaine était loin d’avoir retrouvé le plein-emploi, condition préalable à tout relèvement des taux d’intérêt. De son côté, la BCE, qui ne bougera pas avant la Fed sur les taux, indiquait qu’elle ne surréagirait pas à des chocs d’offre transitoires, notamment du fait des pénuries. L’univers monétaire mondial reste donc très accommodant : c’est un moteur essentiel pour les marchés.

Les démissions du jour

Deux des douze présidents régionaux de la Réserve fédérale américaine, Robert Kaplan (Fed de Dallas) et Eric Rosengren (Fed de Boston), quittent le navire. La demande de leur démission par le Capitole était motivée par des investissements personnels et opérations de trading douteuses. C’est une épine de moins dans le pied de Jerome Powell, le président de la Fed, pour sa reconduction en février prochain.

Les sorties de cote

Si les entrées en Bourse (Exclusive Networks et le fonds Antin notamment) sont nombreuses, les sorties (Natixis et Mediawan notamment) le sont également. Iliad sera ainsi le 28ème groupe à sortir de la cote française cette année si Xavier Niel parvient à racheter 90 % du capital. Depuis la crise de 2008, le nombre de sociétés cotées a fondu de plus de 20 % dans le monde. Cette tendance s’explique notamment par les coûts d’acquisition (de rachat) très bas du fait des taux au plancher et l’alourdissement des contraintes réglementaires autour de la cotation.

Dans le reste de l’actualité

Sanofi arrête le développement de son vaccin à ARN messager.

Demain, c’est Patrimonia à Lyon.

Yannick Jadot sera l’homme Vert de l’élection présidentielle 2022.

La Corée du Nord a testé un missile hypersonique.

L’Espagne prolonge de cinq mois le chômage partiel.

Calendrier macro-économique

08h00 : ventes au détail (Allemagne)

16h00 : promesses de vente de logements (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !