Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 29 mars 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Les enquiquineurs

Alors que le Parlement allemand venait de donner son feu vert législatif, les juges de la Cour constitutionnelle allemande comptent suspendre le processus de ratification par Berlin du fonds de relance européen de 750 milliards d’euros. Le recours de la Cour de Karlsruhe cible précisément le mécanisme de dette commune dont le principe consiste à émettre de la dette européenne, la redistribuer aux pays qui en ont le plus besoin et à rembourser à terme au prorata de la participation de chaque pays au budget européen. La Cour juge les risques financiers trop forts pour l’Allemagne. Rappelons que le fonds de relance européen requiert l’unanimité des 27 membres pour commencer à contracter les emprunts. A ce jour, seuls 10 membres, dont la France, ont notifié leur ratification.

La « bonne nouvelle »

La France affiche un déficit public monumental en 2020 (9,2 % du PIB), le plus lourd depuis 1949. Cela donne une idée de la violence du séisme sanitaire qui a secoué les comptes publics. La bonne nouvelle est qu’il est moins important que prévu en décembre dernier (11,3 %). En 2020, le ratio de dettes sur PIB de la France a atteint 115,7 %.

Pékin tisse sa toile

La Chine est le premier partenaire commercial de l’Iran depuis longtemps. Les liens sont d’autant plus forts que la Chine a continué d’acheter du pétrole iranien malgré les « sanctions » américaines. Ce partenariat prend une nouvelle dimension aujourd’hui avec la signature entre Pékin et Téhéran d’un vaste accord de coopération stratégique sur 25 ans. Il est encore difficile d’en connaître les tenants et aboutissants, mais il intégrera nécessairement de gros investissements. Pour la Chine, c’est l’occasion de démontrer une nouvelle fois à son grand concurrent, les Etats-Unis, qu’elle sait faire cavalier seul.

L’immobilier, ce roc !

Les prix de l’immobilier flambe. Dans les 37 pays de l’OCDE, la hausse sur 2020 a atteint plus de 5 %. Déjà haussier depuis de nombreuses années, cet emballement du marché a plusieurs sources : les taux d’intérêt sont toujours au plancher, la pierre rassure souvent en période troublée, l’épargne des ménages explose et le télétravail aiguise l’appétit de résidence principale. Bulle ou pas bulle selon les pays, les stimuli demeurent nombreux !

Dans le reste de l’actualité

Le porte-conteneurs Ever-Given a commencé à bouger…

WeWork envisage d’entrer en Bourse à l’automne via une fusion avec un SPAC.

Calendrier macro-économique

11h00 : climat des affaires (zone euro)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !