Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 28 septembre 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le réveil

La semaine a été dure sur les marchés. Les craintes d’un renforcement des restrictions sanitaires ont pesé. S’ajoute à cela l’épuisement du rebond de l’activité. Jusqu’ici, bon nombre de brillants économistes visait une reprise en « K » de l’économie : la barre haute du « K » symbolisant le rebond de certains secteurs (dont la technologie et la santé) et la barre basse l’enlisement des autres. Le risque qui devient de plus en plus probable est que la piteuse santé de la barre basse attire dans sa chute la barre haute…

Mais heureusement…

Les Chinois se remettent à acheter des voitures, ce qui soutient le secteur partout dans le monde. Ils sont plus particulièrement friands des marques allemandes et japonaises. Depuis mai dernier, les ventes ont déjà rattrapé les niveaux de l’an passé. Le mois dernier, les ventes augmentaient encore de 6 % sur un an quand celles en Europe et aux Etats-Unis chutaient respectivement de 17,6 % et 9,5 %. Après l’annulation des Salons de l’automobile à Genève, à Paris et à Détroit, le Salon de Pékin ouvre finalement ses portes aujourd’hui.

114,1 %

Fin juin, la dette de l’Etat français a atteint les 2 638,3 milliards d’euros. Rapportés au PIB français, le ratio est de 114,1 %. La hausse trimestrielle – par rapport à fin mars – de la dette est la plus forte depuis que l’Insee publie cet indicateur. Ceci n’a rien de surprenant compte tenu des besoins de financements liés à la crise sanitaire. Encore aujourd’hui, le ratio n’est toujours pas prêt de s’améliorer. Le gouvernement table sur un ratio de dette sur PIB de 117,5 % à la fin de l’année.

Introduction en Bourse

Siemens Energy, le géant de l’énergie issu du groupe Siemens, fera désormais cavalier seul en Bourse à partir de ce lundi. Siemens ne cèdera aujourd’hui que 55 % du capital de Siemens Energy. Il aura ensuite 12 à 18 mois pour réduire ses parts à 25 %. Tout en restructurant ses coûts, les enjeux de Siemens Energy sont de gérer l’après-charbon et l’expansion de l’activité en Asie.

Dans le reste de l’actualité

Cocorico : Julian Alaphilippe est le nouveau champion du monde de cyclisme.

La verrerie Duralex, connue pour ses verres de cantine, vient d’être placée en redressement judiciaire.

TDR Capital, propriétaire de la chaîne Buffalo Grill, met la main sur Courtepaille.

Amazon lance son service de streaming de jeux vidéo.

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !