Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 28 février 2020

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Toujours plus bas

La séance boursière d’hier a encore été noire : -4,61 % pour le Nasdaq Composite (-10,55 % sur la semaine) et -3,32 % pour le CAC 40 (-8,86 % sur la semaine) pour exemples. Et ce n’est visiblement pas près de s’arrêter : une baisse de 3,5 % en moyenne a été constatée sur les places asiatiques cette nuit. Ce matin, les places européennes sont encore très mal orientées : environ -3 %.

Le couteau qui tombe

Un dicton boursier dit qu’on ne rattrape pas un couteau qui tombe. C’est en effet notre position : attentiste. Pour les portefeuilles déjà investis, (très) rares sont les investisseurs qui ont anticipé la baisse pour profiter d’un aller (et d’un retour à venir) spéculatif. Pour le commun des mortels, la patience est donc de mise. Car céder à la panique amènerait à couper ses positions sur un (très) bas niveau de marché et ainsi à ne pas profiter du fort rebond qui finira par arriver suite à une bonne nouvelle sur l’épidémie. Dans ce contexte, la diversification des portefeuilles devrait en révéler la robustesse.

En plus du virus

La fin du monde par pandémie n’est pas la seule menace pour les marchés financiers. Il faut également compter sur la montée en puissance de Bernie Sanders dans les primaires démocrates américaines. En effet, la probabilité qu’il obtienne l’investiture du parti démocrate vient de passer les 50 %. Pire encore, il est le seul candidat démocrate à être donné gagnant face à Trump en phase finale. Il faut avoir en tête que Sanders est favorable à l’impôt sur la fortune, le démantèlement des grandes banques, la mise en place d’un salaire minimum et le plafonnement des rachats d’actions : Wall Street voit donc rouge ! Mardi prochain, le Super Tuesday sera décisif pour les primaires démocrates.

Ailleurs que sur les actions

Sur le marché des taux d’intérêt, les évolutions sont différentes. On constate une envolée des obligations d’émetteurs souverains (Etats-Unis en tête). En Europe, les taux à 10 ans français et allemand atteignent respectivement -0,27 % et -0,58 %. Du côté des obligations d’entreprises, celles d’émetteurs non investment grade (high yield) chutent lourdement quand celles d’émetteurs investment grade se maintiennent à flot.

Dans le reste de l’actualité

Une cigarette coûte désormais 0,5 euros (10 euros le paquet).

« Huawei lance en France sa première usine hors de Chine » (Les Echos).

Calendrier macro-économique

08h00 : indice des prix des logements (Royaume-Uni)

08h00 : indice des prix à l’import et à l’export (Allemagne)

08h45 : indice des prix à la consommation (France)

09h55 : taux de chômage (Allemagne)

14h00 : indice des prix à la consommation (Allemagne)

14h30 : indice des prix à la consommation (Etats-Unis)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

15h45 : indice PMI de Chicago (Etats-Unis)

16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !