Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 27 octobre 2017

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Donnant donnant aux Pays-Bas

Au deuxième trimestre, l’économie néerlandaise a bondi de +1,5%. Toutefois, l’écart, qui se creuse entre augmentation des salaires et croissance de l’activité des entreprises, est dénoncé. Selon Kantar Public, 71% des chefs d’entreprise sont prêts à mieux rémunérer leurs employés sous conditions d’engagements de la part du gouvernement. Banque centrale, employeurs et syndicats sont d’accord sur une augmentation de 3,5% des salaires l’an prochain, une variable qui favoriserait le rapprochement du taux d’inflation de l’objectif visé de 2%. La suppression de l’impôt sur les dividendes et la baisse de l’IS de 25 à 21% sont les requêtes déposées auprès du gouvernement.

Nouveau coup de volant de la BCE

Les chiffres en témoignent : +1,50% pour le CAC 40, +1,27% pour l’EURO STOXX 50, -1,36% pour l’EUR/USD. Draghi a parlé et donc convaincu : baisse de moitié du programme de rachats d’actifs de 60 à 30 milliards d’euros par mois dès janvier prochain, et ce jusqu’à septembre 2018 ou « au-delà si nécessaire » ! Le niveau des taux reste quant à lui inchangé.

Répit pour les banques américaines sur une partie de MIF 2

Les banques américaines présentes en Europe pourront souffler 30 mois de plus. Sur cette durée, la SEC – l’AMF américaine – vient de les exempter de l’obligation de « facturer séparément leurs notes de recherche et leurs services de courtage » (Les Echos) pour plus de transparence et de mise en concurrence. La directive européenne MIF 2 devait également les obliger à évoluer vers un statut de « conseiller en investissements » les autorisant à fournir leurs services. Là aussi, elles seront exemptées le temps que le régulateur évalue les effets sur les autres banques… De l’efficacité du lobbying bancaire américain !

La montagne de dettes

192 000 milliards d’euros toutes dettes mondiales confondues, soit près de 324% du PIB mondial : un niveau inédit et difficilement perceptible. Bonne nouvelle toutefois, selon l’Institute of International Finance (IIF), son rythme d’accroissement ralentit légèrement… Parmi les pays développés, sur la dette d’entreprises, les ratios de couverture des intérêts se détériorent au Canada, en Allemagne et en France, tandis qu’il s’améliore au Japon et au Royaume-Uni.

Dans le reste de l’actualité

Avis aux conspirationnistes, Trump autorise la déclassification d’un peu plus de 2 800 sur 3 100 documents portant sur l’assassinat de Kennedy. Il donne un délai de 6 mois supplémentaires au FBI et à la CIA pour les 300 restants.

Soupçonné dans une affaire de délit d’initié, le patron de la Deutsche Börse démissionne.

Le Président catalan refuse de convoquer des élections anticipées, le Sénat votera aujourd’hui la mise sous tutelle de la région.

Emmanuel Macron a fait des déçus en Guyane en déclarant qu’il n’était pas le Père Noël.

InVivo Retail – marques Gamm Vert et Delbard – s’apprête à racheter Jardiland. Le rapprochement préservera toutefois l’existence des trois enseignes.

Calendrier macro-économique

  • 08h00 : indices des prix à l’import et à l’export (Allemagne)
  • 14h30 : croissance du PIB (Etats-Unis)
  • 16h00 : indice Michigan de confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !