Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 27 avril 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le défi italien

L’Italie doit se relever de la crise du coronavirus avec le défi de générer une croissance forte pour pouvoir éponger une dette abyssale de 160 % de son PIB, soit un des ratios les plus élevés d’Europe. Le problème est que, historiquement, l’Italie n’est pas une terre de croissance par rapport à ses alliés européens. En 20 ans, le PIB italien n’a progressé que de 7,9 % quand celui de l’Espagne, de la France et de l’Allemagne ont respectivement progressé de 43,6 %, 32,4 % et 30,2 %.

Le plan de la dernière chance

Mario Draghi se met lui-même la pression. Pour « changer l’Italie », il vient de présenter au Parlement italien son plan de relance de 221 milliards d’euros dont 191 de subventions et prêts octroyés par l’Europe. Six axes de dépenses seront privilégiés : 68,5 milliards d’euros seront consacrés à la « révolution verte », 49 à la numérisation (développement de la fibre notamment), 32 à l’éducation et la recherche, 31 aux infrastructures, 22 à la cohésion sociale et 18,5 à la santé. Mario Draghi compte accompagner ce plan de relance de réformes fondamentales portant sur la justice (amélioration des délais), la fiscalité (simplification) ou encore la concurrence (pour favoriser les investissements).

Les ETF à vive allure

En Europe, le marché des fonds indiciels cotés (Exchange Traded Funds) représente aujourd’hui un peu plus de 10 % du marché de la gestion collective (fonds ouverts), hors fonds monétaires. Bien sûr, c’est loin de représenter les 25 % de la gestion collective aux Etats-Unis, mais la progression est rapide ! Selon Morningstar, le marché a battu un nouveau record de collecte nette à 48,2 milliards d’euros au premier trimestre 2021.

Une once de palladium explosive

L’industrie automobile monopolise 80 % de la demande de palladium, un métal utilisé dans les pots d’échappement des voitures à essence. Et cette demande explose entre le rebond des ventes de véhicules et le renforcement des normes antipollution. Du côté de l’offre, la production minière, déficitaire depuis plus de dix ans, est pénalisée par les récentes inondations de plusieurs mines du premier producteur mondial qui rendent l’extraction temporairement impraticable. C’est ainsi que, depuis le début de l’année, le cours de l’once de palladium explose (+20 %), légèrement au-dessus des 2 900 dollars, en battant le record de février 2020.

Dans le reste de l’actualité

Résultats trimestriels de Tesla : un chiffre d’affaires en hausse de 74 % et 438 millions de dollars de profits.

Bruxelles attaque en justice AstraZeneca pour ses retards de livraison.

Calendrier macro-économique

11h00 : climat des affaires (zone euro)

16h00 : confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !