Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 26 juin 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Un constat sur les dettes et les déficits publics

La gestion des finances publiques françaises est hors norme. Sur le stock de dette, la moyenne des pays de la zone euro l’ont diminué d’année en année depuis 2013. En France, il n’a fait qu’augmenter. Sur les prévisions de budget, la France se classe parmi les derniers (-2,5 % du PIB en 2019 et -2,2 % du PIB en 2020). La moyenne de la zone euro se situe à -0,5 % du PIB. Quant aux efforts structurels pour réduire le déficit français, le poids de l’augmentation des recettes (impôts et taxes) est incommensurablement plus élevé que celui de la réduction des dépenses. L’effort est réparti à 50/50 en moyenne en zone euro.

AbbVie ne veut pas vieillir

Le laboratoire américain AbbVie est confronté à un problème de taille : son médicament phare, l’Humira, a perdu ses brevets en 2016 aux Etats-Unis et en octobre 2018 en Europe, donnant de l’espace à la concurrence. AbbVie a réagi par un sursaut de croissance externe et a mis la main sur le confrère anglais Allergan, à l’origine du Botox, pour quelque 63 milliards de dollars. A ce jour, 2 milliards de dollars de synergies ont été avancées.

L’Autriche à 100 ans

En septembre 2017, l’Autriche émettait des obligations d’une maturité insolente : 100 ans ! A cette date, le rendement concédé aux acheteurs était de 2,12 % (rythme annualisé). L’Irlande et la Belgique ont eux aussi émis à 100 ans par le passé. La France s’est toujours refusée à émettre de la dette à plus de 50 ans. La forte détente des taux souverains européens et l’appétit des investisseurs pour ces derniers interpellent l’Autriche sur le placement d’une nouvelle souche centenaire. Sauf que cette fois-ci, elle emprunterait autour de 1,13 % (rythme annualisé)…

Mission accomplie pour SpaceX

Sa fusée Falcon Heavy a décollé hier pour mettre en orbite 24 satellites pour l’armée américaine et la Nasa. Deux lanceurs sur trois ont pu être récupérés après le décollage : une première prouesse. La seconde vient de la toute première collaboration avec l’US Army. SpaceX a en effet réussi à rompre le monopole de United Launch Alliance (ULA). SpaceX peut aujourd’hui se targuer d’être le leader des lancements (21 tirs en 2018, soit une part de marché de 18 %).

Dans le reste de l’actualité

Pamela Anderson se sépare d’Adil Rami pour infidélité.

« 700 000 Français auraient arrêté de fumer grâce à la cigarette électronique » (Les Echos).

Science Po supprime son concours d’entrée.

Calendrier macro-économique

08h00 : confiance des consommateurs (Allemagne)

12h00 : demandeurs d’emploi (France)

14h30 : commandes de biens durables (Etats-Unis)

14h30 : balance commerciale (Etats-Unis)

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !