Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 26 février 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Theresa May joue la deadline

En confirmant hier qu’elle souhaitait trouver un accord sur le Brexit comme prévu avant la date de sortie effective du Royaume-Uni le 29 mars prochain, la Première ministre espère mettre la pression sur les députés britanniques pour les « forcer » à se prononcer contre un no deal et donc en faveur de son projet d’accord avec l’UE. Jouer la mise au pied du mur est risqué et va certainement faire réagir le Parlement différemment. En effet, des amendements pourraient voir le jour d’ici mi-mars. Ils contraindraient May, avant un no deal probable, à demander un délai à l’UE repoussant la date de sortie à fin mars, voire fin mai, à la veille des élections européennes.

Ne faites pas monter les cours si vite !

Sous-entendu « produisez en masse » ! C’est, à quelques mots près, le contenu du tweet de Trump adressé hier à l’Opep à propos de l’envolée des cours du baril de pétrole depuis un point bas fin décembre (environ +25 %). Trump est en effet le premier partisan d’un baril peu cher pour booster le pouvoir d’achat. Le rebond de l’or noir est motivé par la probabilité de plus en plus forte de déboucher sur un accord commercial sino-américain et par la crise au Venezuela (gros producteur de pétrole) dont la compagnie pétrolière nationale fait l’objet de sanction américaine. Hier, le baril reculait d’environ 3 %.

Mise en concurrence des banques privées

Dans les prochaines semaines, les banques privées devront obligatoirement informer leurs clients de l’ensemble des frais facturés au titre de leur service de gestion. Certains clients vont donc déchanter, sachant que le coût de ce service a augmenté d’environ 15 % depuis 2013 (source : McKinsey). Cette obligation, conséquence directe de la réglementation européenne MiF 2, va permettre de mettre en concurrence les acteurs du marché de la gestion au bénéfice (enfin !) du client.

Bouffée d’oxygène pour General Electric

La firme américaine vient de sceller la vente de sa division biopharmaceutique à Danaher pour quelque 18,8 milliards d’euros, payés cash. Fin janvier, elle présentait ses résultats et faisait de la réduction de sa dette sa priorité. Hier, le marché applaudissait, faisant bondir le titre de près de 8 % en Bourse.

Dans le reste de l’actualité

Caceis, la filiale de Crédit Agricole dédiée aux investisseurs institutionnels, vient de lancer une OPA sur le néerlandais KAS Bank (conservation de titres) pour 188 millions d’euros (prime de 111 %).

La France est classée 25ème pays d’Europe sur 32 pour la maîtrise de l’anglais.

Calendrier macro-économique

08h00 : confiance des consommateurs (Allemagne)

14h30 : permis de construire (Etats-Unis)

14h30 : mises en chantier (Etats-Unis)

15h00 : indice des prix des logements (Etats-Unis)

16h00 : confiance des consommateurs (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !