Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 25 février 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Le temps d’une négo de plus

Le séjour de la délégation chinoise aux Etats-Unis a été prolongé pour le week-end. Les négociations se sont poursuivies et toutes les parties sont optimistes sur le dénouement de LA négociation mondiale de l’année au prix de nouvelles concessions faites par la Chine dont celles portant notamment sur l’achat de soja américain et l’arrêt des manipulations de sa devise. Des interrogations persistent sur les transferts de technologies, la propriété intellectuelle et les subventions d’Etat aux entreprises chinoises. Un délai supplémentaire, au-delà du 1er mars, a été décidé pour finaliser l’accord.

Accident de régime en Allemagne

La croissance du PIB allemand est traditionnellement tirée par les exportations et la consommation. Au quatrième trimestre 2018, ce sont les dépenses publiques qui ont sauvé l’économie allemande de l’entrée en récession – se matérialisant par deux trimestres consécutifs de baisse de l’activité – après un troisième trimestre négatif. Rassurons-nous, la croissance du PIB sur l’année reste dans le vert (+1,5 %) et le réservoir d’excédents budgétaires n’a jamais été aussi rempli (58 milliards d’euros).

Stratégie indigeste pour Kraft Heinz

Appliquée par le fonds 3G Capital, majoritaire au capital de Kraft Heinz, la stratégie de réduction des coûts à tout prix peine à porter ses fruits. En coupant dans la R&D et le marketing, des postes de dépenses importants dans la grande distribution, le groupe a certes réussi à obtenir les taux de marge les plus élevés du secteur, mais cela s’est fait au détriment de la croissance. Le groupe a également coupé nettement dans ses investissements. Conséquence vendredi, le groupe publiait des résultats décevants et révélait faire l’objet d’une enquête de la SEC – l’AMF américaine sur ses pratiques comptables. En Bourse, sur la seule journée de vendredi, le titre perdait plus de 27 %.

Volkswagen toujours sur pied

Le « dieselgate » a coûté quelque 3,2 milliards d’euros supplémentaires au géant allemand. Mais rien n’y fait, ses marques (Volkswagen, Audi, Porsche, etc.) et leur emprise sur le marché sont trop fortes. En 2018, son chiffre d’affaires et son résultat opérationnel ont continué de grimper respectivement de 2,7 % et 0,7 %. Ses principaux concurrents, Daimler (Mercedes) et BMW, se sont eux un peu essoufflés.

Dans le reste de l’actualité

Ce week-end, Emmanuel Macron a passé 14h30 au Salon de l’Agriculture.

Rami Malek a obtenu l’Oscar du meilleur acteur pour son interprétation de Freddie Mercury dans « Bohemian Rhapsody » : tellement mérité !

« Riyad nomme une femme ambassadrice aux Etats-Unis » (Les Echos).

Calendrier macro-économique

Nothing. Nichts. Nada. Niente.

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !