Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 25 avril 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Le partenariat du jour

Le Royaume-Uni et l’Inde ont signé vendredi un partenariat de défense et de sécurité dont les détails ne sont pas encore connus. À ce jour, l’Inde est dépendante à 85 % de l’armement russe. Même si elle est une alliée de la Russie, elle a probablement intérêt à diversifier ses approvisionnements. D’autant que ce partenariat a une portée régionale toute particulière ; il renforce le Quad, l’alliance stratégique ralliant les Etats-Unis, l’Australie, le Royaume-Uni, le Japon et l’Inde dans l’Indopacifique afin de contrer la montée en puissance chinoise. Rappelons que les relations indochinoises ne sont pas au beau fixe depuis leur face-à-face meurtrier de juin 2020 à leurs frontières dans le Ladakh.

Renault

Le recentrage de sa gamme sur des véhicules à plus fortes marges et la pénurie continue de semi-conducteurs n’ont certes pas aidé Renault à afficher des métriques d’activité en hausse, mais permis à son chiffre d’affaires de ne reculer que de 2,7 % au dernier trimestre, préservant une certaine stabilité. Privilégier la valeur aux volumes est donc de bon augure pour les prochaines années. Le carnet de commandes du groupe est d’ailleurs très fourni (un record depuis 15 ans). Le prochain trimestre (T2 2022) pourrait s’avérer encore difficile du fait de l’activité russe et de la difficulté persistante d’approvisionnement en semi-conducteurs. Il faut se montrer patient…

L’univers de taux

Le taux à 10 ans de l’emprunt d’Etat américain frôle désormais les 3 %, soit le double de son niveau de début d’année. En Europe, le constat est le même. En Allemagne, le taux à 10 ans tutoie le 1 %. En France, il atteint 1,4 %. Dans les pays riches, seul le Japon fait bande à part. Ses taux souverains ne remontent que très peu car sa banque centrale n’a pas agi à 180 degrés.

Sur les marchés d’actions

Le niveau des taux d’intérêt détermine, à peu de choses près, le prix de tous les autres actifs. Sur les marchés d’actions, où les publications de résultats trimestriels ont été reléguées au second plan, vendredi n’a pas été une séance très réjouissante : -2 % pour le CAC 40, -2,2 % pour l’Euro Stoxx 50 ou encore -2,7 % pour le Dow Jones. La séance qui s’ouvre ce matin en Europe est de la même couleur. La raison ? Dans le discours des banquiers centraux, les tons sont tout simplement de plus en plus offensifs pour transformer rapidement leur politique monétaire par la hausse des taux directeurs et la réduction des bilans.

Dans le reste de l’actualité

Nike lance des baskets en NFT qui se revendent déjà 8 500 dollars la paire.

Emmanuel Macron a été réélu.

Calendrier macro-économique

08h00 : climat des affaires (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !