Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 24 mars 2022

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Coupure ou embargo ?

En réponse aux sanctions occidentales, Poutine adresse une nouvelle menace à l’UE qui sera sommée de régler les prochaines livraisons de gaz russe en roubles, et non en euros ou en dollars, si elle ne veut pas en être privée. De son côté, depuis plusieurs jours, l’UE envisage elle-même un embargo sur le gaz russe qui, pour devenir crédible, implique de travailler sur des alternatives pour les 155 milliards de m3 de gaz russe importé chaque année.

L’ajustement des marchés

Hier, l’annonce de Poutine a fait significativement rebondir le rouble face à l’euro (+8 %) et face au dollar (+6 %), sans épargner bien sûr les cours de l’énergie : +5 % pour le baril de Brent (référence européenne) à 121 dollars et +7 % pour le MBTU de gaz naturel à 5,2 dollars.

Les options de l’UE

La plus simple et évidente serait de réduire sa consommation de gaz, comme l’avait fait les Japonais après Fukushima. Une autre option serait le recours au gaz naturel liquéfié (GNL) en provenance des Etats-Unis, de l’Amérique latine, du Qatar ou encore de l’Australie. Dans une moindre mesure, l’UE pourrait également importer du gaz, par des pipelines déjà en place, de l’Algérie, la Norvège, le Kazakhstan ou encore le Qatar. Enfin, un revirement de plus long terme pour l’UE reviendrait à accélérer significativement sa transition énergétique (solaire, éolien et recyclage notamment).

Un coûteux retour

La mise en œuvre de ces solutions ne permettrait qu’une réduction de deux tiers de la dépendance de l’UE au gaz russe. Par ailleurs, elle nécessiterait une union politique européenne exemplaire et se ferait au prix fort dicté par l’urgence de la situation. Pour le tiers restant, dans l’immédiat, les solutions sont minces et très coûteuses pour le climat : elles passeraient principalement par le fonctionnement à plein régime des centrales à charbon du continent.

Dans le reste de l’actualité

Le groupe de mode Lanvin s’apprête à entrer en Bourse aux Etats-Unis.

Snap achète NextMind, spécialiste du contrôle des objets par la pensée.

Calendrier macro-économique

09h15 : indices PMI des services, manufacturier et composite (France)

09h30 : indices PMI des services, manufacturier et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI des services, manufacturier et composite (Zone euro)

10h30 : indices PMI des services, manufacturier et composite (Royaume-Uni)

13h30 : commandes de biens durables (Etats-Unis)

13h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

14h45 : indices PMI des services, manufacturier et composite (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !