Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 24 mai 2018

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Comme si une variation de marché était toujours fondée

La décorrélation entre l’environnement réel et les marchés financiers européens a rarement été aussi forte que pendant ce mois de mai. Le rallye haussier des dernières semaines avait peu de justifications au regard des risques extérieurs identifiés : divergences commerciales sino-américaines, nucléaire iranien, baisse de l’euro et, plus récemment, euroscepticisme italien et grandes manœuvres de politique monétaire turque. Ce matin, on lit dans la presse que le repli des marchés d’actions européens observé hier s’explique par la manifestation de ces mêmes risques. Quelle méprise puisque ces derniers se matérialisent depuis des semaines ! En réalité, la baisse d’hier est presque exclusivement de nature statistique. Un marché n’évolue jamais longtemps en ligne droite dans un sens ou dans l’autre : il respire comme tout organisme vivant. On sort de plusieurs semaines de hausse ininterrompue : l’explication est en grande partie là.

Réduction des aides aux entreprises

Aujourd’hui les aides publiques aux entreprises coûtent 140 milliards d’euros par an à l’Etat. Elles se composent en grande partie du CICE, du crédit d’impôt recherche et de taux réduits de TVA. Sous l’impulsion de la reprise économique, le gouvernement envisageait de les réduire d’environ 2 à 3 milliards. Aujourd’hui, il serait plutôt question de 5 milliards. Toutefois, les plus grands dispositifs ne seraient pas touchés ; seules seraient ciblées des aides de niche comme le taux réduit de TICPE pour le transport routier et l’agriculture ou encore les prix subventionnés de l’électricité pour les industries électro-intensives.

Petite hausse du chômage

Elle serait due au ralentissement de la croissance au premier trimestre. Selon l’INSEE, le taux de chômage en France a augmenté de 0,2 %, s’établissant à 9,2 % au premier trimestre.

Autoriser et réguler ne suffisent pas

L’exemple nous vient d’un des leaders mondiaux du trading de CFD (produits dérivés) : IG Markets. Ce dernier dispose de tous les agréments et autorisations nécessaires, mais communique apparemment mal : mauvaise identification des interlocuteurs et mauvaise exposition des possibles conflits d’intérêt. C’est là-dessus que l’AMF a décidé de sanctionner ce teneur de marché à hauteur de 800 000 euros.

Dans le reste de l’actualité

La Tech mondiale se réunit à la Porte de Versailles jusqu’à ce week-end pour le Salon Viva Technology.

La Deutsche Bank va supprimer 10 000 postes.

Le sujet principal de la rencontre entre Macron et Poutine à Saint-Pétersbourg ces deux prochains jours sera l’Accord sur le nucléaire iranien.

Calendrier macro-économique

08h00 : croissance du PIB (Allemagne)

10h30 : ventes au détail (Royaume-Uni)

13h30 : Minutes de la réunion de politique monétaire (zone euro)

14h30 : inscriptions hebdomadaires au chômage (Etats-Unis)

16h00 : ventes de logements existants (Etats-Unis)

Benjamin Frazer

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !