Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 24 juin 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

Rédigées par Benjamin Frazer, Conseiller en investissements financiers chez Investeam Wealth

Bluff ou pas bluff ?

Tout le week-end, les journaux américains se sont posés la question au sujet de l’annulation par Trump, à la dernière minute, de frappes américaines contre des sites iraniens. Il n’en reste pas moins que le Président américain est contrarié. Si l’escalade n’est pas (encore) militaire, elle sera économique : de nouvelles sanctions « majeures » devraient être annoncées aujourd’hui.

H2O et Natixis dans la panade

H2O AM est une société de gestion basée à Londres détenue par Ostrum (Natixis) AM. La semaine dernière, le Financial Times et Morningstar ont fait la lumière sur un sujet de liquidité d’une partie du portefeuille de plusieurs fonds de la maison : des emprunts illiquides liés à Lars Windhorst, un financier allemand à problèmes (faillite, prison et accident). Résultat : les investisseurs ont retiré en quelques jours plus d’un milliard d’euros d’encours sur les fonds concernés. En Bourse, dans une proportion plutôt exagérée (-14 %), Natixis a plongé jeudi et vendredi derniers. Ce week-end, Bruno Crastes, DG de H20 AM, s’est exprimé pour désamorcer.

Les crypto-monnaies redeviennent sexy

Depuis le début de l’année, les crypto-monnaies ont effacé une bonne partie de leur déboire de 2018. Pour ne parler que de la star, le bitcoin, la progression en 2019 est d’environ +300 % (10 700 dollars). Récemment, l’annonce de la mise à disposition pour bientôt de la « monnaie Facebook » (le Libra) a intensifié la crédibilité de ses devises 2.0. Mardi dernier, MoneyGram, dans le secteur du transfert de fonds, s’est envolé en Bourse de 167 % suite à l’annonce d’un partenariat avec Ripple, la crypto-monnaie des banques.

Carrefour réduit la voilure en Chine

5 % des ventes de Carrefour dans le monde sont réalisées en Chine. Cependant, elles s’érodent d’année en année, comme en France d’ailleurs, où le modèle de l’hypermarché est en crise. En signant dimanche un accord de cession portant sur 80 % de Carrefour Chine au groupe chinois Suning.com, Carrefour va récupérer plus de 600 millions d’euros. Dans une moindre mesure, le groupe restera présent sur l’e-commerce et la livraison à domicile.

Dans le reste de l’actualité

M6 essaie de relancer ses avant-soirées avec encore plus de Plaza…
Bonne semaine caniculaire à tous !

Calendrier macro-économique

10h00 : climat des affaires (Allemagne)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !