Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 23 octobre 2019

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

WeWork plus beaucoup

Il y a encore quelques mois, la startup WeWork préparait son introduction en Bourse (IPO) qui  la valorisait autour de 47 milliards de dollars. Cette IPO aurait été l’une des plus importantes de l’année. Son déficit de rentabilité l’a toutefois rattrapée et a transformé son pas de course en piétinement. Pour sauver les meubles, SoftBankGroup, son (malheureux) premier actionnaire, va lui prêter sans délai 5 milliards de dollars. Le groupe travaille également au rachat de titres WeWork détenus par des salariés et actionnaires minoritaires pour quelque 2 milliards de dollars. A ce stade, WeWork ne vaudrait plus que 8 milliards de dollars…

Pâle victoire au Canada

Les récentes élections législatives canadiennes ont fait perdre la majorité absolue au parti libéral mené par Justin Trudeau, le Premier ministre sortant et renouvelé. Il conserve toutefois la majorité relative. Pour gouverner, il devra donc se rapprocher d’un autre parti, le Nouveau Parti Démocratique (NPD), un allié qui semble plus probable que l’opposition de front menée par le parti conservateur. Le résultat de ce scrutin en demi-teinte reflète les tensions qui se sont installées tout au long de son mandat. On peut citer notamment la confrontation des provinces pétrolières de l’Ouest et des régions peuplées de l’Ontario et du Québec au sujet du projet du pipeline Trans-Mountain et de l’immigration.

L’état du Brexit en trois points

Les députés britanniques ont rejeté, à 322 voix contre 308, la motion qui limitait la longueur des débats parlementaires sur le Brexit au 31 octobre. Conclusion 1 : les chances de sortie du Royaume-Uni de l’UE fin octobre sont plus proches que jamais de zéro. Conclusion 2 : Johnson n’a pas d’autre choix que de demander un report du Brexit. Conclusion 3 : on se dirige peut-être vers des élections anticipées.

Fonds en euros : l’exemple d’AG2R La Mondiale

L’environnement de taux bas, voire négatifs pour les signatures de bonne qualité, fragilise le modèle des assureurs-vie. En début de semaine, AG2R La Mondiale a placé sur le marché une émission de dette subordonnée pour quelque 500 millions d’euros afin de renforcer sa marge de solvabilité. Parallèlement, comme beaucoup d’autres, le groupe va également fixer de nouvelles contraintes à l’entrée sur ses contrats d’assurance-vie : 35 % à 70 % des enveloppes devront être investies en unités de compte.

Dans le reste de l’actualité

A l’heure d’un avertissement sur résultats, Imerys annonce le départ de son Directeur général, Conrad Keijzer.

Selon l’enquête annuelle de l’Arcep, Orange reste le réseau mobile le plus performant.

Banijay, le producteur français de « Koh-Lanta » et « Fort Boyard », s’apprête à racheter EndemolShine, le producteur néerlandais de « Black Mirror » et « Peaky Blinders ».

Calendrier macro-économique

16h30 : stocks de pétrole brut (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !