Breakfast News
Un autre regard sur l'actualité du jour
breakfast-club-icon

Breakfast News | 23 août 2021

8

Benjamin Frazer, Associé chez Investeam.

Conseil en investissements obligataires sur mesure pour les institutionnels et organismes sans but lucratif.

La débandade…

Les marchés asiatiques, en particulier chinois, n’en finissent pas de dégringoler au fil des tours de vis réglementaires annoncés par Pékin. La baisse de vendredi dernier (-1,91 % pour le CSI 300) s’explique en grande partie par la nouvelle loi sur la confidentialité des données personnelles visant à limiter leur collecte par les géants de la tech. Maintenant, des rumeurs de changement de réglementation planent sur les secteurs des spiritueux (-6,94 % vendredi dernier pour l’indice sectoriel chinois) et de la santé.

Pendant ce temps

China Telecom, le numéro 2 des télécoms chinoises, a réussi son introduction à la Bourse (IPO) de Shanghai vendredi dernier (+35 % par rapport au prix d’offre). Le groupe a levé 6,2 milliards d’euros. Quelques mois après son éviction des marchés américains, China Telecom a visiblement su séduire les investisseurs locaux. La détention par Pékin de la majorité du capital du groupe, même après l’IPO, a pu les rassurer.

Victimes de leur succès ?

Au deuxième trimestre, les SPAC n’ont levé « que » 16 milliards de dollars dans le monde (-82 %) ! Ces sociétés « chèques en blanc » sont de plus en plus attaquées. Premièrement, les autorités de marché, la SEC en tête, communiquent sur les risques d’investir dans ce type d’actions. Deuxièmement, le nombre de contentieux augmente, à travers des recours collectifs d’actionnaires notamment, sur des sujets de conflits d’intérêts, de comptabilité ou de gestion. Troisièmement, les vendeurs à découvert, qui « shortent » les SPAC dans lesquelles ils n’ont pas confiance, sont de plus en plus nombreux.

Le retour en grâce

Les dividendes devraient faire leur grand retour cette année. Selon Janus Henderson, leurs versements pourraient atteindre 1 390 milliards de dollars dans le monde. Ce serait seulement 3 % de moins qu’en 2019. En réduisant la voilure pendant la crise, en profitant de bas coûts d’endettement et en bénéficiant d’un retour soutenu de la demande, les entreprises cotées n’ont jamais détenu autant de cash qu’aujourd’hui.

Dans le reste de l’actualité

Stefan Löfven, le Premier ministre suédois, annonce sa démission.

Enième report pour l’EPR finlandais de plus de 3 mois !

Le Wonder of the Seas, le plus grand paquebot du monde, réalise sa première sortie en mer.

Calendrier macro-économique

09h15 : indices PMI manufacturier, des services et composite (France)

09h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Allemagne)

10h00 : indices PMI manufacturier, des services et composite (zone euro)

10h30 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Royaume-Uni)

15h45 : indices PMI manufacturier, des services et composite (Etats-Unis)

16h00 : ventes de logements existants (Etats-Unis)

Recevez notre breakfast news!

3 fois par semaine dans votre boîte mail, recevez l’essentiel de l’actualité financière résumé pour une lecture en moins de 3 minutes !